sanction_disciplinaire.jpgA l’origine, je suis enseignant spécialisé, à la retraite depuis 4 ans. Afin de compléter et d’enrichir mon parcours professionnel, je porte maintenant un intérêt particulier à l'Administration pénitentiaire, à ses missions, aux centres de détention, aux conditions de détention, aux parcours des détenus, etc. D'où le choix qui fut le mien de postuler aux fonctions d’Assesseur en Commission de discipline au sein d’un Centre de détention, lorsque par hasard j’ai découvert une brochure du ministère de la Justice présentant le métier d’Assesseur en commission de discipline d’un établissement pénitentiaire (lire cette brochure ici).


Dans chaque établissement pénitentiaire se réunit régulièrement une commission de discipline. Les personnes détenues qui n’ont pas respecté les règles de vie en détention peuvent être sanctionnées. Ces sanctions sont décidées en commission de discipline, où la personne détenue peut être assistée d’un avocat. La commission est présidée par le chef d’établissement, qui est assisté par deux assesseurs : un personnel de surveillance et, à compter du 1er juin 2011, une personne extérieure. L’assesseur est doté d’une voix consultative : il donne son avis au président de la commission afin de l’aider à prendre sa décision.