Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.historia.fr/sites/default/files/imagecache/article_web_image_paysage_full/content/image/paysage/forteresse-chinon.jpg

 

 

Les 21 et 22 juillet, le château-fort rénové fête Jeanne d’Arc.

 

Dans le cadre des festivités organisées en l’honneur du 600e anniversaire de la naissance de Jeanne d’Arc, la forteresse royale, réhabilitée en 2010 et pourvue d’une nouvelle muséographie interactive,  retrouve, du haut de son éperon rocheux dominant la Vienne, son animation d’antan. Les 21 et 22 juillet, ce haut lieu de l’histoire de France où en 1429, la Pucelle d’Orléans a convaincu le Dauphin, futur Charles VII, de se faire sacrer à Reims, revit comme au XVe siècle. Reconstitutions de batailles, ateliers de poterie, de forge ou de lutheries, campement militaire médiéval, animations théâtrales et jeux variés pour les enfants sont au programme.


Toujours sur place, une exposition temporaire originale montre des documents d’archives imprimés (des gravures, des tracts ou des affiches) et des objets à l’effigie de Jeanne. Image de propagande à l’époque de la Première Guerre mondiale ou de Vichy, icône populaire traditionnelle de la Touraine fêtée tout au long du siècle dernier jusqu’à aujourd’hui, ou muse intemporelle des artistes, cinéastes ou compositeurs, la sainte patronne de la France, qui a été canonisée en 1920, a été aussi souvent utilisée pour vanter toutes sortes de produits, de la lessive au camembert...


Légende et crédit illustration : vue générale de la forteresse de Chinon. CG 37.

 

Par Véronique Dumas

Destination Moyen-Age à Chinon, au coeur du Val-de-Loire

Commenter cet article