Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://pmcdn.priceminister.com/photo/875784000.jpgLivre - Denis Langlois - 01/01/1973 - Ce livre expose de nombreuses affaires où la police s’est livrée à des abus de pouvoir, des bavures, des violences. Le Ministre de L’Intérieur de l’époque, M. Marcellin, porta plainte contre cinq passages de ce livre. Il en assura efficacement la promotion, les 100 000 exemplaires furent largement dépassés.

 

Une édition de poche complétée par une quarantaine de pages consacrées aux procès qui ont visé le livre est parue en 1973.

 

Denis Langlois est un écrivain et avocat français né le 30 janvier 1940 à Étréchy dans l'Essonne.


Etudes au collège-lycée d'Étampes, puis à la Faculté de droit de Paris.


Objecteur de conscience, il est emprisonné en 1965. Il devient conseiller juridique de la Ligue des Droits de l'Homme de 1967 à 1971.


Il est avocat au barreau de Paris de 1968 à 1993 (défenseur notamment de la famille Seznec).


Il occupe la fonction d'observateur judiciaire de procès politiques en Grèce, en Espagne, en Algérie, en Tunisie, au Koweït et au Mali.


Il sera le porte-parole, en 1990 et 1991, de l'« Appel des 75 » contre la guerre du Golfe.


De 1998 à 2000, Il séjournera en Yougoslavie, en Irak, au Liban et à Djibouti afin de témoigner des conséquences dramatiques des guerres sur les plans politique, économique et psychologique.


Il vit depuis dix ans à Cronce, un petit village de la Haute-Loire.

 

 

Pour faciliter la recherche d'articles sur le blog de Philippe Poisson


 

S1030349.jpgpoisson's timeline featuring updates and tweets. (timekiwi) 

timekiwi.com/philippepoisso

il y a 5 jours – I'm squeezing kiwis on @timekiwi. Here's my new timeline ... Le blog de Philippe Poisson ( 21 février 2012 ). 1554 232 pages vues à la date du ..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe 24/02/2012 01:19

Bonjour,

Je crois qu'on l'appelait G. Lenotre, mais que son vrai nom était Théodore Gosselin, le G. laissant penser qu'il avait un prénom commençant ainsi alors que c'était l'initiale de son patronyme.
Voir la note 1 en bas de l'article Wikipédia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/G._Lenotre

" Notes

↑ Contrairement à une erreur courante (jusque dans les catalogues de la Bibliothèque nationale de France), le nom de plume de Théodore Gosselin ne comporte aucun accent, par la volonté même de son
porteur. Théodore Gosselin fait en effet le choix de son pseudonyme, en juillet 1879, à l’occasion de la publication de son premier article dans les colonnes du Figaro. Il s’inspire pour cela du
nom d’un lointain arrière-grand-oncle, le jardinier André Le Nôtre, mais préfère l’orthographier en un seul mot et sans accent. Et, en guise de prénom, il choisit la seule initiale de son nom de
famille, disant lui-même : « Le G. que j’ai mis devant ne signifie ni Georges, ni Guy, ni Gaston, ni même Gédéon, comme certains le croient et le disent, mais tout simplement Gosselin, qui est mon
nom de contribuable. »

Il y a une coquille : Vrain-Lucas n'était pas la victime, mais l'escroc. Sa victime était Michel Chasles, le célèbre mathématicien auteur du théorème qui porte son nom.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vrain-Lucas

Il y a eu un téléfilm avec Michel Piccoli dans le rôle de Chasles. Diffusé sur France 2 il y a quelques années.

24/02/2012 08:34



Laissé par : Philippe aujourd'hui à 01h19