Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://www.decitre.fr/gi/80/9782081203280FS.gifA l'origine était la femme, plurielle par nature, tour à tour objet d'amour, de fascination et de crainte.


De la Vénus de Willendorf, image d'un idéal féminin tout-puissant, à la Mariée de Niki de Saint-Phalle, offrant le regard de la femme artiste sur sa propre destinée, la quête de l'éternel féminin jalonne l'histoire de l'art depuis les temps les plus anciens. Figures mythiques et tutélaires, les héroïnes amoureuses, d'Eve à Rita Hayworth et de Bethsabée à Camille Claudel, se révèlent brutales ou tendres, ambitieuses parfois, mais toujours ensorceleuses : dangereuses pour les autres et pour elles-mêmes.


Parcourant cette galerie des amantes fatales, Laure Adler et Elisa Lécosse proposent un décryptage passionnant d'une histoire trop longtemps laissée aux seuls mains et regards des hommes. Explorant les archétypes, les codes de l'histoire de l'art et leur détournement au fil des époques, elles analysent le lent basculement des femmes vers l'autonomie amoureuse et la reconnaissance du corps et du désir...

Les femmes qui aiment sont dangereuses

Laure Adler , Elisa Lécosse

Relié

Paru le : 30/09/2009

Editeur : Flammarion


L'auteur en quelques mots ...


Laure Adler, née en 1950, est journaliste, historienne et écrivain, spécialiste de l'histoire des femmes et des féministes aux XIXe et XXe siècles.


On lui doit de nombreux ouvrages, notamment une biographie de Marguerite Duras (Gallimard, 1998), Dans les pas de Hannah Arendt (Gallimard, 2005) et L'Insoumise, Simone Weil (Actes Sud, 2008).


Sur le site Non fiction :


Dangereuses amoureuses

[samedi 20 février 2010 – 12:15]

http://www.nonfiction.fr/article-3162-dangereuses_amoureuses.htm


Résumé : Lire, écrire, aimer : une trilogie qui n’est pas sans risque ni quelque plaisir.

Mathieu BERMANN

Commenter cet article