Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://www.histoire-en-questions.fr/vichy%20et%20occupation/juifs/raffles8.jpgDocument archives du 01/01/2004 - L'extermination des juifs d'Europe, la Solution finale, décidée à la conférence de Wannsee, ordonnée par Hitler, le 20 janvier 1942, aurait été plus difficile à réaliser sans la collaboration des gouvernements des pays occupés comme le montre le cas du Danemark où le gouvernement et la société s'unirent pour sauver la petite communauté juive qui y vivait. En France, le nouveau gouvernement Laval voit dans l'exécution d'une grande rafle une manifestation de l'esprit de collaboration dont il espère tirer profit. Aussi, le 4 juillet 1942, son représentant auprès des Allemands, le secrétaire général de la police René Bousquet, propose-t-il au général SS Oberg de prêter la police et l'administration de Paris pour réussir une grande rafle contre les 22 000 juifs étrangers de Paris, le 16 juillet 1942. Les fichiers de la préfecture de police permettent une préparation minutieuse, mobilisant un grand nombre d'auxiliaires - ce qui permet quelques fuites. Des hommes vont pouvoir se cacher avant la nuit du 16 juillet mais les femmes, qui n'avaient encore jamais été arrêtées, sont restées dans le logement familial.

Les arrestations commencent à 4 heures du matin le 16 juillet. Les personnes sans enfants sont emmenées à Drancy d'où elles partiront dès le 19 juillet pour l'Allemagne tandis que les familles sont conduites au Vél'd'Hiv'. Les conditions d'accueil sont inexistantes : rares postes d'eau potable, pas de nourriture, pas de poste médical les premiers temps.

12 853 personnes sont arrêtées ce qui est très inférieur aux prévisions et sera fatal aux 4 051 enfants livrés par Laval, ce que les Allemands n'avaient pas demandé. D'abord envoyés à Pithiviers et à Beaune-la-Rolande en attendant que les Allemands se prononcent sur leur départ, ils sont ramenés à Drancy avant d'être envoyés à Auschwitz où ils sont exterminés à leur descente du train. Le mauvais résultat de la rafle du Vél'd'Hiv' incite les responsables français à s'emparer de juifs dans les camps d'internement et dans les zones d'assignation à résidence de la zone libre.

Les plus grandes rafles en zone Sud ont lieu du 26 août au 15 septembre 1942. Un télégramme du 30 août de Bousquet exige une intensification de la traque, en particulier près des frontières espagnole et suisse. Les arrestations sont ensuite trop nombreuses pour être toutes mentionnées. Du 22 au 27 janvier 1943, Marseille est passée au peigne fin : 782 juifs dont 600 Français, sont arrêtés. Le 19 avril, des arrestations ont lieu à Avignon, Carpentras, Aix-en-Provence, Nîmes. En 1943, une intervention de l'Église catholique contraint Pétain à s'opposer à la dénaturalisation en bloc des juifs français. La dernière rafle à Paris se déroule le 4 février 1944 et le dernier convoi quitte Drancy pour Buchenwald le 17 août 1944.

Les grandes rafles

http://www.historia.fr/content/recherche/article?id=15402


Liens utiles sur le blog :

La Rafle du Vel d’hiv’ : Soirée spéciale mardi 9 mars 2010 France 2

Les rafles ... "très françaises" de 1942

67 ans après la rafle du vel d’hiv

Rafles à paris en 1942

La police de vichy...

René bousquet, l'homme de vichy ...

Interné d'office....

Les juifs de la creuse pourchassés en été 1942 ...

La Rafle

1942 : l'été de l'infamie nationale

Conspiration au château de Wannsee ...

La france des camps ...

5 mai 1944 : je participe à la « grande évasion »

Interné d'office....

Le passé révélé d’un sous-préfet aux camps : dossier michel

Les français sous l'occupation

Quarante et un ans pour dévoiler le képi caché

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article