Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

LA Terreur révolutionnaire a vu bien des aventures étonnantes vécues par des malheureux traqués par les pourvoyeurs de la guillotine ; cependant, peu d’entre elles ont été aussi pittoresques que celle qui advint à l’internonce dit pape, Mgr de Salamon. Contraint de demeurer jour et nuit, pendant trois mois, dans les fourrés du bois de Boulogne, sous peine de mort, d’y vivre en quelque sorte à l’état sauvage, tremblant sans cesse d’étre pris, rampant la nuit, se cachant le jour, cet infortuné joua, bien malgré lui, les Mohicans jusqu’à ce que, après des heures d’anxiété folle, il trouvât enfin deux femmes courageuses pour l’accueillir.


Le héros de cette équipée singulière n’avait vraiment rien dans son passé qui le disposât à vivre des journées aussi tragiques. C’était un aimable abbé comme il en était tant eu cette fin du dix-huitième siècle, ait teint fleuri, aux cheveux abondants et soigneusement poudrés, à l’oeil vif, plein de bonhomie, pas pédant, spirituel, aimant la vie, conciliant et gourmand.


Originaire du midi de la France, il avait, en 1783, acheté une place de conseiller clerc au Parlement de Paris. Il avait vécu jusqu’à la Révolution une existence fort agréable. De convictions très libérales, il s’était lié particulièrement avec le gendre de Malesherbes, le président à mortier Le Pelletier de Rosambo, qui le conviait régulièrement pendant la belle saison à s’installer dans sa maison des champs, laquelle était le château de Madrid, au bois de Boulogne. Que de fois Mgr de Salamon s’était rendu dans cette aimable demeure sans se douter qu’un jour il errerait comme un vagabond à travers les bois environnants !


Le nonce du pape, Mgr Dugnani, ayant été contraint de quitter la France en 1790, Mgr de Salamon f ut nommé internonce par Pie VI, situation bien périlleuse pour lui. Ses relations secrètes avec Louis XVI, sa charge au Parlement l’avaient compromis aux yeux des patriotes. Cependant, il eut encore le courage de présenter au roi une adresse contre le serment civique exigé des membres dit clergé. Cette (...)


Taille de l’article complet : 1 866 mots.

Cet article est disponible en version intégrale dans le DVD-ROM d'archives du Monde diplomatique.

Lycées, bibliothèques, administrations, entreprises, accédez à la base de données en ligne de tous les articles du Monde diplomatique de 1954 à nos jours. Retrouvez cette offre spécifique.

Commenter cet article