Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/8/0/7/9782742787708.jpgAvec un tel prénom, il ne pouvait rester dans l'ombre. De surcroît, le talent de Brecht Evens, 23 ans, illustrateur et dessinateur belge (il est né à Gand), membre du groupe artistique Pulp of Luxe, n'est pas passé inaperçu. Primé par la Guilde des auteurs de BD de Flandre, il a été exposé au Festival d'Angoulême 2009. Et le premier des trois albums qu'il a conçus vient d'être - enfin ! - traduit en français sous le titre Les Noceurs.

Cette BD raconte en trois chapitres les dérives, les espoirs et les affres de jeunes gens invités à une fête par l'un de leurs amis, Gert. Tous sont jeunes, évoluent entre petits boulots, métiers liés au cinéma, à Internet ou à l'enseignement. Les conversations fusent, sur les fringues, le boulot, les colocataires pas forcément à la hauteur, pas plus que ne le sont les partenaires de lit.

Mais le vrai "sujet" de ces fêtards, c'est Robbie. Adulé par certaines demoiselles qui rêvent d'une histoire d'amour ou simplement de sa version "cul" avec lui, admiré et jalousé par les garçons, Robbie, dandy intouchable, se fait désirer. Reclus dans sa boîte de nuit préférée, Disco Harem, il ne viendra pas à la fête, la mettant ainsi à l'eau. C'est un petit bout de femme, Noumi dite Lulu, toute de rouge vêtue (de la chevelure aux bottines en passant par la culotte - comme le montre une scène inspirée du film Sept ans de réflexion), qui séduit le bellâtre, lequel lui a fait visiter la "galerie des fêtards" et montré comment on dessine un "fantôme de pipi"...

Références au cinéma américain, à Picasso et Ensor, à la BD classique, humour "hénaurme", gags graphiques et sentences pseudopontifiantes essaiment cet album où alternent les pages saturées de détails, monochromes, et celles peuplées de silhouettes aux costumes de couleur franche. Magnifiquement dessinés à l'aquarelle, finement observés, ces Noceurs flamands font de Brecht Evens un des jeunes prodiges de la BD.

"Les Noceurs", de Brecht Evens : les dérives nocturnes de Robbie, Noumi, Gert et les autres

LE MONDE DES LIVRES | 18.02.10 | 11h24  •  Mis à jour le 18.02.10 | 11h24

 

LES NOCEURS (ERGENS WAAR JE NIET WIL ZIJN) de Brecht Evens. Traduit du néerlandais par Vaidehi Nota et Boris Boublil. Actes Sud BD, 180 p., 22 €.

Yves-Marie Labé

 

Commenter cet article

DESGRANGES 01/04/2010 00:27


Tout à fait d'accord avec vous... Cet auteur est vraiment prometteur. Merci de m'apprendre qu'il a réalisé 2 autres albums. ça promet !