Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arte Arte – 22h20 – Dimanche 12 septembre 2010

Les ombres de Casablanca

Durée : 1 heure 30 minutes

Sous-titrage malentendant (Antiope).

Stéréo

En 16:9

Le sujet

Comment les services secrets polonais, qui fournissaient aux Britanniques de nombreux rapports, ont préparé à Casablanca le débarquement allié de 1942.

http://kinopodbaranami.pl/images_lib/doc_2243_903.jpgEn 2005, plus de soixante ans après les faits, des historiens ont révélé un secret jusqu'ici connu des seules autorités britanniques : la moitié des rapports d'espionnage reçus à Londres pendant la Seconde Guerre mondiale provenait des services de renseignements polonais. Entre autres exploits, ils eurent à leur actif ceux de l'«Agence Afrika», réseau opérant en Afrique du Nord sous la direction du commandant Mieczyslaw Slowikowski, qui organisa le débarquement allié en 1942. Des historiens, dont Robert Paxton, racontent cette aventure étonnante, mise en parallèle avec le film « Casablanca ».

http://teleobs.nouvelobs.com/tv_programs/2010/9/12/chaine/arte/22/20/les-ombres-de-casablanca

Les rediffusions

  • 03:00 - Mardi 14/09
    Arte

  • 01:25 - Vendredi 17/09
    Arte

Commenter cet article

Durand Anna 17/09/2010 17:57


Enfin (65 ans après la guerre) le premier documentaire VRAI sur un des
aspects de l'apport glorieux des Polonais et de la Pologne à la
victoire. Bravo aux réalisateurs et merci à ARTE. Dommage pour cette
excellente leçon d'histoire de la 2e guerre mondiale de ne pas avoir été
programmé dans le cadre de THEMA, jour et heure de la plus grande
audience. Pour quand d'autres histoires vraies sur ce pays et son peuple
au cours de la guerre et après, déjà prêtes et qui ne demandent qu'à
être diffusées. Assez des mensonges ou oublis - les Polonais mourraient
en masse en Pologne meurtrie et non seulement les jufs. Assez de parler
des camps de concentration polonais (adjectif) ou de Pologne (complément
de nom), ce qui revient au même, sous prétexte de leur localisation.
Parlons des camps ALLEMANDS, pour qu'enfin le moyen français ou autre
citoyen moyen n'accuse plus les Polonais des horreurs dont les autres
sont les auteurs. Assez de confondre le soulèvement du ghetto de
Varsovie avec l'insurrection de Varsovie. Pour quand, le sauvetage des
juifs et le rôle de ZEGOTA dans la Pologne envahie de tous les côtés et
opprimé comme aucun autre pays. Ou encore, l'opposition des Polonais
face aux envahisseurS, le rôle important en nombre et en action des
Polonais dans la défense de la France (y compris sa résistance), dans
la Bataille de l'Angleterre, dans les débarquementS et leur suite, leur
lutte sur tous les fronts, leur vie et mort lente dans des camps et
goulags, la désertion des juifs polonais (y compris M.BEGIN) de l'armée
d'ANDERS, l'éjection de la Pologne (le plus important allié européen) du
camps des ALLIES, le sort des combattants polonais à l'ouest et à l'est
après la guerre, etc. Que de sujets à explorer concernant toute la
Pologne et son peuple, au lieu de raconter indéfiniment des histoires
individuelles, par ailleurs touchantes. Toutes mes excuses pour un si
long commentaire, mais toute ma famille a été concernée par la plupart
des faits mentionnés ci-dessus. Moi- même, Française, aux origines
polonaise, allemande et juive, voudrais par ses mots rendre justice au
passé glorieux de la Pologne et demande à ARTE de le sortir enfin de
l'ombre. Annamar.


22/09/2010 16:09



Laissé par : Durand Anna il y a 5 jours à 17h57


Email : durand.anna@bbox.fr



Durand Anna 17/09/2010 17:56


Enfin (65 ans après la guerre) le premier documentaire VRAI sur un des
aspects de l'apport glorieux des Polonais et de la Pologne à la
victoire. Bravo aux réalisateurs et merci à ARTE. Dommage pour cette
excellente leçon d'histoire de la 2e guerre mondiale de ne pas avoir été
programmé dans le cadre de THEMA, jour et heure de la plus grande
audience. Pour quand d'autres histoires vraies sur ce pays et son peuple
au cours de la guerre et après, déjà prêtes et qui ne demandent qu'à
être diffusées. Assez des mensonges ou oublis - les Polonais mourraient
en masse en Pologne meurtrie et non seulement les jufs. Assez de parler
des camps de concentration polonais (adjectif) ou de Pologne (complément
de nom), ce qui revient au même, sous prétexte de leur localisation.
Parlons des camps ALLEMANDS, pour qu'enfin le moyen français ou autre
citoyen moyen n'accuse plus les Polonais des horreurs dont les autres
sont les auteurs. Assez de confondre le soulèvement du ghetto de
Varsovie avec l'insurrection de Varsovie. Pour quand, le sauvetage des
juifs et le rôle de ZEGOTA dans la Pologne envahie de tous les côtés et
opprimé comme aucun autre pays. Ou encore, l'opposition des Polonais
face aux envahisseurS, le rôle important en nombre et en action des
Polonais dans la défense de la France (y compris sa résistance), dans
la Bataille de l'Angleterre, dans les débarquementS et leur suite, leur
lutte sur tous les fronts, leur vie et mort lente dans des camps et
goulags, la désertion des juifs polonais (y compris M.BEGIN) de l'armée
d'ANDERS, l'éjection de la Pologne (le plus important allié européen) du
camps des ALLIES, le sort des combattants polonais à l'ouest et à l'est
après la guerre, etc. Que de sujets à explorer concernant toute la
Pologne et son peuple, au lieu de raconter indéfiniment des histoires
individuelles, par ailleurs touchantes. Toutes mes excuses pour un si
long commentaire, mais toute ma famille a été concernée par la plupart
des faits mentionnés ci-dessus. Moi- même, Française, aux origines
polonaise, allemande et juive, voudrais par ses mots rendre justice au
passé glorieux de la Pologne et demande à ARTE de le sortir enfin de
l'ombre. Annamar.


18/09/2010 16:23



Laissé par : Durand Anna hier à 17h56


Email : durand.anna@bbox.fr



Durand Anna 15/09/2010 21:20


ENFIN un programme (bravo aux réalisateurs!) qui parle pour la première fois avec beaucoup d'honnêteté de l'une des nombreuses contributions des Polonais à la victoire de la 2e guerre mondiale.
Passionnant! Il faut espérer qu' ARTE et France Télévision en général, rétabliront la vérité sur les nombreuses contributions des Polonais aussi importantes et cela sur tous les fronts que beaucoup
d'autres pays n'ont pratiquement pas fait pour des raisons politiques, d'opportunisme ou pire de collaboration et n'ont tiré que des avantages à l'issue de la guerre dont la France. Quelle
injustice pour la Pologne, seul pays dans le monde entier, envahie par deux nations totalitaires: allemande et russe, abandonnée des tous, elle est devenue le premier le plus grand allié des
Britanniques et à la fin de la guerre, a été oubliée de tous, vendue aux Russes et son gouvernement légal dissout. Jusqu'ici, dans pratiquement tous les programmes de France Télévision sur la
guerre en Pologne et ailleurs, les Polonais ne mourraient pas ( 3 millions sans compter les citoyens polonais d'origine juive), n'étaient pas déportés dans les goulags (plus d'1 million) ne
subissaient pas les camps de concentration ALLEMANDS (et non polonais "adjectif" équivalent à de Pologne "complément de nom" - termes injurieux pour la nation polonaise, employés fréquemment et
impunément encore aujourd'hui par les médias français, allemands, anglais, américains et même certains médias juifs), De même, les Polonais ne défendaient pas la France en 40 et dans la résistance
française, n'ont pris part importante à la bataille d'Angleterre, de Narwick, de Tobrouk, de Stalingrad, etc., au débarquement de Normandie, d'Italie et même à la guerre dans le Pacifique.
Bizarre!!! On se demande pourquoi tant d'OUBLIS quand il s'agit de la Pologne et des Polonais dans l'effort de guerre et tant de HAINE quand on parle de l'antisémitisme virulent
polonais(l'appropriation du terme "sémite" par les juifs, qui a toujours désigné des populations juives et arabes) , quand on connait les efforts du gouvernement polonais pour alerter le monde de
leur sort et des polonais pour les sauver (2/3 des arbres des justes sont plantés pour des polonais). De même, quand les russes, envahis par les allemands et entrés dans la guerre en 41, cette
fois-ci comme "alliés", ont permis aux Polonais enfermés dans des goulags (système concentrationnaire de mort lente) de rejoindre au compte goutte l'armée du général Anders (un des rares survivants
des camps de Katyn, Smolensk,...), sur plus de 6 mille polonais juifs qui sont partis avec lui vers le Moyen Orient, 3/4 ont déserté (y compris Monahim Begin - Nobel de la "paix") l'armée polonaise
pour combattre les ANGLAIS en Palestine, au lieu de combattre leurs BOURREAUX ALLEMANDS - dans d'autres armées ils auraient condamnés à mort pour désertion en temps de guerre. Oh, combien d'autres
vérités sont encore dissimulées par les historiens et les médias qui les font intervenir, au sujet de la Pologne et des Polonais. On ne s'étonnera point que 65 ans après la guerre, le Français
moyen ou autres citoyens moyens ont toujours l'image erronée de ce pays et de son peuple . Pourtant les réponses ont toujours existé mais dérangeaient trop les "ALLIES", surtout que pour certains
d'entre eux, moins on en a fait, plus on en parle. Que d'amertume et d'incompréhension de la part d'une Française, d'origine polonaise, allemande et juive dont les pères ont combattu pour la
France, l'Angleterre, l'Europe et le Monde, subis des déportations, des camps, des goulags pendant la guerre et des persécutions de toute sorte (prison, tortures physiques et psychologiques
conduisant jusqu'au suicide) après la guerre. C'est malheureusement le sort, dans la plus ou moins grande dimension, de la plupart des familles polonaises. Jusqu'à présent, je manquais de courage
pour réagir aux nombreux documentaires dont la vision de la 2e guerre mondiale et le rôle des Polonais m'exaspérait. Voilà pourquoi cet excellent documentaire, me donne l'espoir, qu'à l'avenir,
ARTE et France Télévision en général, prendront une part active dans rétablissement de la vérité sur la question polonaise au cours de cette période. Merci encore pour ce bon début et j'attends
impatiemment votre réponse et éventuels commentaires sur mon propos ou sur ce documentaire. ANNAMAR