Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.chire.fr/I-Grande-5676-les-prisons-de-nantes--pendant-la-revolution.net.jpgLa Révolution a transformé Nantes en ville pénitentiaire, tant les prisonniers affluent de Vendée et de Bretagne vers de sinistres prisons : le Bouffay où se dresse la guillotine ; les Saintes-Claires ravagées par les épidémies ; le Bon-Pasteur, prison de femmes ; l'Hospice et le Sanitat ; les prisons flottantes ; et surtout l'Entrepôt des Cafés, précurseur des camps de concentration où sont entassés près de 8000 prisonniers capturés au lendemain de la bataille de Savenay.


Aucune hygiène dans ces geôles sans eau. Hommes, femmes et enfants gisent à même le sol et attendent leur triste sort. Beaucoup sont malades et chaque jour un grand nombre de cadavres sont jetés par les fenêtres. Peu de prisonniers y survivront, victime de la maladie, des fusillades, de la guillotine ou des noyades en Loire. Ceux de l'Entrepôt périront tous.


Ces geôles renfermeront au plus environ 12000 prisonniers. Ils ne sont plus que 3000 en juin 1794 et 1000 à la fin de la même année. Il revenait à Alfred Lallié, l'érudit historien nantais, de dresser le sinistre inventaire des prisons de Nantes.

 

Toutes les archives ont été épluchées par l´auteur pour décrire les prisons de Nantes : dénombrés leurs "locataires" et décrire leurs traitements. Réimpression de 1912.

 

Les prisons de Nantes pendant la Révolution
Date de parution: 2001-10-01 
Editeur: PAYS ET TERROIRS 
ISBN:9782908048544
Nb de pages: 244


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/1/1b/Editions_de_chire_transparent_noir.jpg« Il n'y a rien de plus exaspérant que de voir beaucoup de bons livres paraître chaque jour et de savoir qu'ils n'auront jamais qu'une diffusion limitée parce que les mass-média n'en parleront jamais. Le véritable combat contrerévolutionnaire devrait être mené principalement sur ce terrain de la diffusion des livres. J'ai toujours pensé que ce seul tête à tête du lecteur et du livre est susceptible d'exercer des conversions, des reprises en main, d'éclairer ceux qui se trompent par ignorance des faits. » - Jacques Ploncard d'Assac


La librairie DPF (Diffusion de la Pensée Française) existe depuis 45 ans. Librairie indépendante créée par Jean Auguy (un étudiant de Poitiers) elle s'est spécialisée dans le domaine « chouan» au sens générique du terme. Dans toutes les librairies vous trouverez Marx, De Gaulle, Malraux, Aragon etc. ici c'est Raspail, Mgr Lefebvre, Volkoff, Maurras, Holeindre...

 

Son passé : En 1966 Jean Auguy déjà connu comme militant de la FNEF (Fédération Nationale des Etudiants de France, syndicat étudiant) et fondateur du mensuel Poitiers Université (14 ans de parution de 1964 à 1978), crée un embryon de librairie (9 titres) sous le nom « DPF » et avec le statut d'entreprise personnelle. En même temps il lance « Lecture et Tradition» bulletin littéraire. En 1970 publication de son 1er livre comme éditeur, puis il organise une «journée chouanne » en septembre (il y en a eu 40 ensuite) En 1976 rachat de Lectures Françaises (revue de documentation politique) à Henry Coston. En 1994 transformation en société anonyme SADPF puis en 2010 en SARL pour faciliter la succession...

 

Accueil - Chiré

www.chire.fr/
Recherche avancée Commander avec les références catalogue. Editions de Chiré .Nouveautés 2012 .Nos livres .Lectures Françaises .Lecture et Tradition .

"dans les prisons de nantes" … Quand la chanson populaire s'évade

"dans les prisons de nantes" … Quand la chanson populaire s'évade

article - 17/04/11 - "Dans les prisons de nantes" … Quand la chanson populaire s'évade - Parmi les nombreuses chansons citant nantes, l'une des plus célèbres est"Dans les prisons de nantes",histoire…

Caserne, arsenal et prison : le château de nantes

Caserne, arsenal et prison : le château de nantes

article - 18/04/09 - Caserne, arsenal et prison : le château de nantes - Forteresse et résidence ducale Construit au 13e siècle sur la muraille gallo-romaine - encore visible - de la…

Commenter cet article