Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://media.librairiedialogues.fr/45/attachments/original/0/9/4/000482094.jpgDocument 1994 - A la fin du Moyen Age, d'étranges voyageurs arrivent en Europe, faisant à rebours l'itinéraire des Croisades. D'où viennent-ils ? Qui sont-ils ? Ils ne le savent pas eux-mêmes. On les appelle «Bohémiens» ou «Egyptiens». D'emblée, le mystère de leurs origines fascine. Commence alors un temps de splendeur. Du XVIe au XVIIIe siècle, en Occident et en Orient, les Tsiganes sont serviteurs de la grande noblesse, maîtres dans l'art militaire comme dans l'art divinatoire, experts en chevaux et musiciens de cour. Au XIXe siècle, le vent tourne. Le mystère laisse place au soupçon, la fascination à la défiance : le déclin matériel, la crainte populaire et le harcèlement des gendarmes, bientôt relayés par une législation d'exclusion, en font des «romanichels». Henriette Asséo fait revivre la force d'une culture autre, prodigieusement riche, en plein cœur de l'Europe.

 

Les Tsiganes

une destinée européenne

De Henriette Asséo

Éditeur : Gallimard
Date Parution : 1994
Collection : Découvertes Gallimard (218)
Nombre de page : 160

 

10 millions de Roms

Par Henriette Asséo

Y a-t-il aujourd’hui une « question tsigane » ? Objets de ségrégation dans toute l’Europe, les Tsiganes sont de plus en plus menacés de se voir transformés en nomades apatrides. Une situation alarmante dans laquelle ces groupes très divers réussissent envers et contre tout à maintenir leur identité.


Il est bien difficile d’exposer sereinement la situation dramatique des Tsiganes en Europe tant elle contient tous les éléments de l’antisémitisme de l’entre-deux-guerres. Les mêmes propos peuvent se porter aujourd’hui sur les Roms, voire devenir un discours officiel. En Europe centrale et orientale, dans les villages et les quartiers urbains d’implantations anciennes, des pogroms éclatent qui favorisent les expropriations et la concentration en ghettos.

L'intégralité de cet article est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous

http://www.histoire.presse.fr/content/2_articles_alaune/article?id=12704

Commenter cet article