Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://www.decitre.fr/gi/27/9782296106727FS.gifUn livre de souvenirs est consacré à ce fils d’immigrés polonais qui connut plusieurs vies, dont celle de journaliste. La maladie a enlevé Victor Zigelman à sa femme Léa en 2007.

Il avait 71 ans, dont vingt-deux passés à France-Soir. Dans son bureau, envahi de livres et d’objets insolites qu’il avait créés pour la plupart, il gardait précieusement une lettre de Pierre Lazareff qui, en octobre 1970, rappelait à ses collaborateurs : « Nous ne devons jamais faire une enquête – sur quelque sujet que ce soit – ou publier un article mettant en cause des individus, des communautés ou des groupes d’intérêts sans  donner les deux sons de cloches. »

Parents immigrés

Fuyant la misère, les parents de Victor Zigerman avaient posé leurs valises à Paris en 1920. Son père venait de Pologne, sa mère, de Lituanie. Ouvriers, ils s’étaient mariés en 1924. L’enfance et l’adolescence de Victor baignèrent dans l’univers yiddish des immigrés juifs d’Europe de l’Est et dans la certitude que le Parti communiste ne pouvait que guider l’humanité vers des lendemains qui chantent.

Le patronage qu’il fréquentait le jeudi et le dimanche, les colonies de vacances, ses lectures, ses activités sportives étaient encadrés par le PC. Plus tard, il dira : « Je baignais à un tel point dans un milieu juif sympathisant communiste que, pour moi, juif et communiste, c’était plus ou moins la même chose. Je ne comprenais pas qu’on puisse être juif et pas de gauche. »

Sous l’Occupation, il intégrera tout naturellement un groupe FTP-MOI (main-d’œuvre immigrée). Plusieurs de ses copains seront fusillés. Son père sera déporté à Auschwitz. Plus tard, il regrettera certaines actions violentes, inutiles et mal préparées, auxquelles l’avaient contraint la direction du Parti… Un livre qui, à travers la vie de Victor Zigelman, traverse l’histoire de France.

Les vies de Victor Zigelman

http://www.francesoir.fr/societe/2009/12/23/les-vies-de-victor-zigelman.html

Portrait(s) de Victor Zigelman, d’Isabelle Pleskoff, éditions L’Harmattan, 179 p., 18 euros.

Edition France Soir du mercredi 23 décembre 2009 page 8 - Alain Vincenot


PORTRAIT(S) DE VICTOR ZIGELMAN

Isabelle Pleskoff

Préface de Henri Raczymow ; Postface de Jean-Marc Berlière


Commenter cet article