Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

1-copie-22.jpgL’extraordinaire confusion qui a régné dans les deux mois qui séparent le débarquement en Normandie de la Libération de Paris fut propice aux métamorphoses les plus invraisemblables, aux collusions les plus improbables. Ainsi ce centre de "résistance" formé de miliciens - dont les assassins de Georges Mandel -, de quelques "gestapistes", de truands et trafiquants qui ont amassé des fortunes dans les arcanes de la collaboration et cherchent à se reconvertir en prévision des jours nouveaux ; ou ces FFI et FTP gagnés par l’ambiance qui succombent à la tentation et adoptent des comportements de gangsters ...

 

Au-delà des légendes manichéennes, cet ouvrage dessine une réalité où toutes les frontières sont brouillées, où apparaissent de surprenantes compromissions, d’imprudents retournements de veste et de choquantes complicités.


L’histoire de la Libération ne fut pas celle que l’on enseigne depuis 70 ans, cette histoire officielle qui offre une image si rassurante d’un peuple de résistants, patriotes et héroïques, luttant contre une "poignée de misérables" et de criminels...


Jean-Marc Berlière, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université de Bourgogne, a consacré de nombreux ouvrages à l’Occupation et à la Libération. Il est notamment l’auteur du très remarqué Ainsi finissent les salauds. Séquestrations et exécutions clandestines dans Paris libéré.


François Le Goarant de Tromelin travaille depuis de longues années dans les archives sur la Milice et les mouvements de collaboration.

 

Sortie en librairie le 21 février !


"Liaisons dangereuses : miliciens, truands, résistants, Paris 1944", Jean-Marc Berlière, François Le Goarant de Tromelin, Perrin, 2013, 388 pages, 23 €.

 


Guerre 1939 -1945 - Vichy (150)

Commenter cet article