Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/Grandes110/4/5/8/9782070402854.gifÀ l'ombre des hautes tours de l'église Saint-Sulpice règne Madame. Tailleur strict, chemisier blanc, broche ornée de petits brillants... on la dirait presque sortie de la messe de onze heures. Comme une mère supérieure, elle veille sur ses ouailles. Une éducation au Couvent des Oiseaux, ça aide pour tenir une des « maisons » les plus curieuses de Paris. Surtout quand Monseigneur vient spécialement y entendre une confession d'un genre particulier, ou y recevoir un juste châtiment. Madame Blandine mène l'Abbaye, comme on appelle son établissement, avec la poigne de fer d'une « abbesse » hors pair. Et elle a écrit, Madame Blandine, après la fermeture des maisons en 1946, quand elle a pris sa retraite sur la Côte. Elle a tout raconté, à sa manière chaste de pensionnaire modèle. Des cahiers entiers de souvenirs qu'elle a laissés à un commissaire de la Mondaine...


Madame... de Saint-Sulpice

Alphonse Boudard

(donnée non spécifiée). Paru en 06/1998


Liens utiles sur le blog :


Les maisons closes, 1830-1930

"le péril vénérien" sous la troisième république

"aux bons soins" de la brigade mondaine...

Marthe richard, un itinéraire presque parfait ....

Prostitution sous l'occupation allemande ...

Les "bordels" du moyen âge

fripon, sublime ou atroce: le sexe en temps de guerre

Les secrets des bordels des camps nazis...

Le one-two-two, un bordel parisien

Le chabanais, un bordel parisien ...

Etre lesbienne sous le iiie reich

La chasteté ... De nos croisés !

Réouverture des maisons closes ?

Policiers et prostituées à la belle epoque

« Des foyers de divertissement pour l’armée d’occupation »

Guy de Maupassant : La maison Tellier

Marthe Richard, "une aventurière habile" ?

Du côté de la famille des " Mondaines "...

La réouverture des "maisons closes" vue par les blogueurs ...

"La Dérobade" à relire ...

L'écriture ... après la prostitution

Pour en savoir plus sur "Marthe Richard"

Les Années Folles des maisons closes

Clôture et maison close : les mots des écrivains

 


Commenter cet article