Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/67/9782748342567FS.gifDocument 2008 - La Goulue, un nom aussi mondialement célèbre que celui de La Joconde, ou de La Dame à la Licorne. 


L'auteur de cette première vraie biographie reconstituée d'après des sources authentiques, sous la forme de "mémoires", est l'arrière-petit-fils de Louise Weber, dite La Goulue, dont il fit revenir les cendres de Pantin au cimetière de Montmartre, en 1992. La fameuse créatrice du "French-Cancan" au Moulin-Rouge est immortalisée dans les toiles du peintre Henri de Toulouse-Lautrec. Cette piquante figure de la danse et du cirque connut une deuxième carrière, celle de belluaire, dompteuse de lions, puis de fripière du "marché aux puces". Elle consacra les dernières années de sa vie aux animaux et fut ainsi la première personnalité à servir cette noble cause. Ayant eu toutes les audaces, elle s'impliqua dans la défense d'Oscar Wilde et de Max Jacob, homosexuels mis au ban de la société. Sa beauté, son langage plus que coloré en font une personnalité hors du commun. Dans le Paris de "la Belle époque", elle a côtoyé le grand monde et les milieux interlopes où Toulouse-Lautrec, Thérésa, les grands ducs, le Prince de Galles, futur Edouard VII, Robert de Montesquiou, la comtesse de Castiglione, Mistinguett et Céleste Mogador ne craignaient pas de goûter les mêmes plaisirs. Reconstituant le "verbe haut", gouailleur et argotique de La Goulue, son parent et biographe propose de la faire se raconter à la première personne.


Il en résulte un livre, d'une verdeur assumée, où sont croqués personnages, situations, rythme de vie et de plaisir, et qui n'est pas sans évoquer le charme autant que la dureté du Paris de Nana d'Emile Zola.

Michel Souvais, né le 21 août 1946, à Paris, île de la Cité, est artiste peintre, journaliste et écrivain.

 

  • Les courts extraits de livres : 11/02/2009

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/65/ScanImage013d.jpg/220px-ScanImage013d.jpgBonjour, bienvenue ! Montez dans ma roulotte. Installez-vous. Casez-vous là, au milieu d'mon linge à repasser. Vous êtes bien ? Alors, j'vais vous la raconter, ma vie ! Oui, c'est bien moi sur cette photographie, jambe à la guitare au temps de ma gloire.


Oui, nous sommes bien La Goulue née Weber, Louise, Joséphine, la Reine du «cancan», créé par moi dans ses règles modernes pour l'époque. Mais si je suis devenue une sorte de personnage historique, eh bien je le dois a Monsieur Henri de Toulouse-Lautrec qui nous grandissait dans ses oeuvres. Nous n'étions pas très ressemblants, mon portrait et moi mais ce regretté Lautrec était un fortiche dans son Art.


J'ai eu toutes les audaces. A la fin de mes danses au «Moulin Rouge», j'me suis montrée dans les foires. J'avais pris des kilos. J'étais devenue un phénomène, comme ce pauvre monsieur Lautrec qui était si petit. La bonne femme aux gants, Yvette Guilbert, l'avait-elle pas surnommé « Le gnafron » ? Elle avait de ces mots, cette femme-là. Enfin ! Si vous voulez entendre des potins, entendez «la véridique histoire de La Goulue» par elle-même.


J'ai depuis un an ou deux un jeune Pierre qui vient me rendre visite régulièrement. Ce farceur de Lazareff, attaché au Moulin Rouge, fera, à coup sûr une grande carrière dans le journalisme. Il y a eu aussi Georges Hamel, Georges de Montorgueil et Jean Lorrain", un baraqué aux yeux allumés et fardés qui aimait les hommes... C'est pas un problème. Sauf qu'il fut mon ami et qu'après, il m'a débinée. M'avait-il pas traitée de «Fleur de cuvette», Mazette ! Il me raconta qu'étant coincé tout nu sous un porche par deux voyous, ils eurent raison de sa sauvage excitation. Il mangeait des cerises à l'eau-de-vie, arrosées d'éther. Il est crevé, les intestins rongés, à cinquante ans. Faut pardonner, faut pas s'arrêter à des bassesses. Moi j'ai toujours tenu haut la tête, comme ma jambe quand j'la mettais «au port d'arme». J'ai fait mon « grand écart » comme je l'avais vu faire aux danseuses du Dahomey en 1878. Puis la danse du ventre, avec des voiles comme les aimées de l'Egypte, à «l'Exposition universelle». Alors vous m'demandez d'où j'suis née ? Mais d'abord faudrait que j'sois à l'aise dans ma roulotte jaune installée à Saint-Ouen, à la hauteur du 59, rue des entrepôts. Regardez pas au décor. J'm'assieds.


Moi, La Goulue de Toulouse-Lautrec : les mémoires de mon aïeule

Auteur : Michel Souvais

Date de saisie : 08/07/2008

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Éditeur : Publibook.com, Paris, France

 

'La Goulue' - Louise Weber (1866-1929) Can Can Star Moulin R ...

► 14:26► 14:26
www.dailymotion.com/.../xbsmcn_la-goulue-louise-w...8 janv. 2010 - 14 mn
Louise Weber (1866-1929) was 'La Goulue', the famed cancan dancer of Le Moulin Rouge, and the ...

Commenter cet article