Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.art-et-decor-peint.com/wp-content/uploads/2012/03/73763614.jpg

 

 

 

A l'aube du XVIIe siècle, quand les femmes étaient mineures à vie, Artemisia Gentileschi a brisé toutes les lois de la société en n'appartenant qu'à son art. En quête de sa propre gloire et de sa liberté, elle a travaillé pour des princes et des cardinaux, gagné sa vie à la force de son pinceau, et construit son oeuvre, inlassablement. Comme le Caravage, il a fallu attendre plus de trois siècles pour qu'elle soit à nouveau reconnue et universellement appréciée

 

L’exposition qui lui est consacrée fera découvrir pour la première fois en France les principales étapes de la peinture d’Artemisia. Fille du peintre maniériste Toscan Orazio Gentileschi, la jeune Artemisia se place dans le sillage du Caravage. Forte personnalité, elle devient objet de scandale à cause du retentissant procès pour viol, intenté par son père au peintre Agostino Tassi. Installée à Florence, elle connait un succès incontestable, elle travaille notamment au palais Buonarotti, puis elle gagne Rome dans les années 1620, où on la retrouve chef de file des derniers naturalistes, au service des plus grands collectionneurs ! C’est à Naples qu’elle trouvera la consécration pendant presque 20 ans. Ses portraits : Judith, Suzanne, Bethsabée sont appréciés de tous les collectionneurs dont notamment le roi d’Angleterre Charles 1er.


Laurence Walton

 

 

Pour tous renseignements et réservations, appelez le 01 57 08 70 02


Grâce au Club Figaro Loisirs, vous profitez de visites guidées à prix privilégiés, animées par des conférenciers diplômés de l’histoire de l’art et organisées dans des conditions idéales : pas de file d’attente, groupes, restreints, documentation et audioguides fournis, remboursement intégral si annulation 3 jours avant etc.

 

Grâce au Club Figaro Loisirs, vous profitez de visites guidées à prix privilégiés, animées par des conférenciers diplômés de l’histoire de l’art et organisées dans des conditions idéales : pas de file d’attente, groupes, restreints, documentation et audioguides fournis, remboursement intégral si annulation 3 jours avant etc.

 

Elle est née « Artemisia Gentileschi », fille d’Orazio Gentileschi, l’un des plus grands peintres de la Rome Baroque.


À l’aube du XVIIe siècle en Italie, quand les femmes étaient mineures à vie, quand elles appartenaient à leur père, à leur mari, à leurs frères ou à leurs fils, Artemisia Gentileschi a brisé toutes les lois de la société en n’appartenant qu’à son art.


En quête de sa propre gloire et de sa liberté, elle a travaillé pour des princes et des cardinaux, gagné sa vie à la force de son pinceau, et construit son œuvre, inlassablement. Par son talent et sa force créatrice, elle est devenue l’un des peintres les plus célèbres de son époque, l’une des plus grandes artistes de tous les temps.

 

Le drame de sa vie personnelle, le viol qu’elle a subi dans sa jeunesse, et le retentissant procès que son père intentera par la suite à son agresseur, l’artiste Agostino Tassi, ont profondément marqué sa vie et sa carrière. Ce scandale a contribué à occulter son génie.

 

En effet, comme Le Caravage, il a fallu attendre plus de trois siècles pour qu’elle soit à nouveau reconnue et universellement appréciée.

 

-  Les débuts à Rome aux côtés de son père, grand peintre baroque.

 

- Les années florentines sous la protection du grandduc de Médicis et l’amitié de Galilée. Elle sera la première femme admise à l’Accademia del Disegno.

 

- Les années 1620 à Rome : on l’y retrouve chef de file des peintres caravagesques, amie des grands maîtres tels que Simon Vouet et Massimo Stanzione, et reconnue par les plus grands collectionneurs européens.

 

- La période napolitaine verra son apothéose. Pendant vingt-cinq ans elle dirige son atelier et forme les grands talents qui prendront la suite : Cavallino, Spardaro, Guarino…

 

Textes et photo : http://www.museemaillol.com/

 

Dates disponibles:

Vendredi 16 mars 2012

Vendredi 23 mars 2012 : nocturne
Lundi 2 avril 2012

Mercredi 4 avril 2012

Durée: 1h30
Heure: N.C
RDV: Dans le hall du Musée Maillol 59/61 rue de Grenelle 75007 PARIS
Prix: 29€

Musée Maillol - Artemisia | Horaires et tarifs

www.museemaillol.com/informations-pratiques/horaires-et-tarifs/
Les billets achetés en ligne (billetterie du musée ou FNAC) ne peuvent être retirés au musée. Vous devez impérativement les imprimer. Aucune réservation ...


http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-ash2/157167_608058996_829203601_n.jpgPour faciliter la recherche d'articles sur le blog de Philippe Poisson :

Cliquer sur le lien ci-dessous

poisson's timeline featuring updates and tweets. (timekiwi) 

timekiwi.com/philippepoisso

il y a 5 jours – I'm squeezing kiwis on @timekiwi. Here's my new timeline ... Le blog de Philippe Poisson (27mars 2012 ). 1655 026 pages vues à la date du ..

 


Commenter cet article

Philippe 28/03/2012 15:12

Bonjour,
Ce sujet est certes méconnu, mais pas totalement inédit car révélé au public depuis longtemps, le premier livre en français remonte à 1975.

Au nom de la race
Marc Hillel et Clarissa Henry ( mari et femme )
Fayard, 1975

Remarquable : ce livre écrit en français a ensuite été traduit en anglais sous le titre Of Pure Blood ( 1976 ) ou Children of the SS ( 1977 ). Alors qu'on s'attend souvent à ce que ce soient des
livres anglophones qui traitent les premiers ce genre de sujet précis sur le nazisme.

Le lien suivant vers un exemplaire proposé sur eBay permet de voir quelques pages et photographies du livre.

http://cgi.ebay.fr/AU-NOM-DE-LA-RACE-Lebensborn-par-Marc-Hillel-1975-POUPONNIERES-des-nazis-/130672261070?pt=FR_YO_Collections8militaria_DocumentsMilitaria&hash=item1e6cac77ce

Beaucoup plus récent, en allemand, non encore traduit :

Himmlers Kinder
( Les Enfants d'Himmler )
Thomas Bryant
Marix Verlag, octobre 2011

http://www.amazon.fr/Himmlers-Kinder-Thomas-Bryant/dp/3865392652/ref=ntt_at_ep_dpt_1