Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/2/1/2/9782246706212.jpgDocument 2007 - Il s'appelle Aribert Heim. Médecin de formation, sur­nommé le « Docteur mort », il fut le bourreau du camp de concentration de Mauthausen. Aujourd'hui encore, on croit l'avoir pisté en Egypte, en Uruguay, au fin fond de l'Amazonie, en Espagne, en Argentine... Peine perdue. Car Aribert Heim a été exécuté il y a plus d'un quart de siècle.


Au début des années 80, Danny Baz, pilote dans l'armée israélienne, rejoint une mystérieuse organisation aux États-Unis, « la Chouette », qui a pour objectif de traquer, d'arrêter, de juger et d'exécuter les derniers grands criminels nazis réfugiés sur le continent américain - où ils furent exfiltrés par les services secrets alliés après la Seconde Guerre mondiale. Cette organisation clandestine et illégale a été créée par un rescapé des camps ayant fait fortune dans le pétrole en Alaska, qui la finance par tranches de six millions de dollars. Ils sont une poignée d'hommes et de femmes, anciens commandos du Vietnam, anciens agents secrets de divers services de renseignement, à se lancer sur les traces de celui qu'ils appellent « le rat ».


Après avoir gardé le silence pendant plus de vingt-cinq ans, Danny Baz raconte au jour le jour la traque du « Docteur mort ». Cette extraordinaire chasse à l'homme, de New York à Baden-Baden, de Jérusalem à Québec en passant par l'Alaska, est le récit d'une vengeance à laquelle les membres de cette fraternité secrète, unis par l'amitié autant que par la rage, ont tout sacrifié.

Colonel de l'armée de l'air israélienne, spécialiste des opérations commando et des missions secrètes, Danny Baz témoigne aujourd'hui pour la première fois.

 

  • Les courts extraits de livres : 19/12/2007

Extrait du prologue : - « Que la bête meure ! »

http://www.rue89.com/files/u1836/20070821nazichili.jpgAribert Heim est le dernier criminel de guerre nazi encore recherché activement dans le monde entier. Et pas seulement par la police allemande : les autorités espagnoles, chiliennes, argentines et uruguayennes sont également sur le qui-vive. Il est la cible numéro un de l'organisation de chasseurs de nazis fondée par Simon Wiesenthal. Ces dernières années, on l'a signalé en Allemagne, en Égypte, en Espagne, en Amérique latine.


Or, Aribert Heim est mort.


J'ai participé à l'opération qui a conduit à son exécution en 1982.

Les deux photos de Heim qui se trouvent sur le site Internet de la police de Bade-Wurtemberg, sous le sigle « Most Wanted », sont les deux seules que l'on ait de lui. La première a été prise en 1950, la seconde neuf ans plus tard. On y voit un bel homme, ancien joueur de hockey sur glace, dans la force de l'âge, sûr de lui et de son charme. En les revoyant, je ne puis m'empêcher de penser à une autre image d'Aribert Heim, que personne ne verra jamais. Celle d'un homme qui a perdu de sa superbe : nous venons de le capturer, il est blessé, fatigué, angoissé. Son regard me hantera jusqu'à la fin de mes jours. Son destin est scellé. Les bourreaux meurent aussi.


Ce livre raconte la traque et la capture de celui que les déportés du camp de Mauthausen surnommaient le «Docteur mort» par une organisation secrète, active tout au long des années 1980, chargée de démasquer et d'éliminer les criminels de guerre nazis réfugiés clandestinement en Amérique du Nord ou du Sud.


Baptisée « la Chouette », elle fut créée par des survivants de l'Holocauste, issus de familles aisées et renommées dans le milieu des affaires, et bénéficia, dans l'ombre, de nombreux et puissants soutiens. Ses membres menaient une double vie. Tout en conservant une façade respectable d'hommes d'affaires, ils livraient une guerre secrète et impitoyable, traquant sans relâche les criminels de guerre nazis qui se croyaient à l'abri du jugement des hommes. Cette organisation de vengeurs a ainsi jugé et exécuté des membres du « peloton de choc 5 » qui, sous la houlette de Zobrach, Namsila et Lichtanker, massacrèrent des dizaines de milliers de Juifs des Balkans, dont certains étaient les parents des fondateurs de la Chouette. D'autres brutes nazies particulièrement sanguinaires, membres du groupe fasciste des « Croix fléchées » qui sévissait en Hongrie pendant la guerre, connurent le même sort et payèrent pour leurs crimes.


Tous les membres de la Chouette étaient juifs. Beaucoup avaient survécu à l'Holocauste, ou étaient les fils ou petits-fils de survivants, et certains occupaient de hautes responsabilités au sein de l'administration américaine, dans divers organismes de sécurité (FBI, CIA) ou encore au ministère de la Justice. D'autres étaient des anciens des services spéciaux. Animés d'une farouche volonté de vengeance, ils n'hésitèrent pas à risquer tout ce qu'ils avaient, leur famille, leurs biens, pour arrêter et exécuter un des derniers grands criminels de guerre nazis encore libres.


Je suis fier d'avoir pris part à cette traque implacable, qui dura près de deux ans et n'a jamais été racontée. Certains de mes camarades auraient préféré que je garde le silence, d'autres m'ont encouragé à dire la vérité sur la fin d'Aribert Heim. Les noms de mes compagnons d'armes ont été dissimulés, afin de ne pas dévoiler les dessous de notre organisation qui bénéficiait d'un budget illimité, digne des plus importants services secrets. Ce livre est le récit de faits rigoureusement véridiques.

Ni oubli ni pardon : au cœur de la traque du dernier nazi

Auteur : Danny Baz

Date de saisie : 17/10/2007

Genre : Documents Essais d'actualité

Éditeur : Grasset, Paris, France

Collection : Document

 

Acheter Ni oubli ni pardon : au cœurde la traque du dernier nazi chez ces libraires indépendants en ligne :


L'Alinéa (Martigues) Dialogues (Brest) Durance (Nantes) Maison du livre (Rodez) Mollat (Bordeaux) Ombres Blanches (Toulouse) Sauramps (Montpellier) Thuard (Le Mans)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article