Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://a2.idata.over-blog.com/181x300/5/65/70/06/nosNoirsMiroirs--3-.jpgJ'avais une saga en tête. Au début, j'avais noirci les pages d'un petit carnet noir avec mes expériences, celles d'autres personnes que j'ai eu la chance de côtoyer. Au fil des années, j'ai compris que tous ces éléments assemblés constitueraient un roman. Basé sur des faits parfois réels, mais un roman.


En 2008, le premier volume de la désormais trilogie Fleurs des nuits paraît chez Edilivre sous le titre Une jolie fleur. Déjà un choix de ma part, je ne voulais pas qu'on modifie mon texte. Après un passage au Salon du livre, deux maisons d'édition d'importance me promettent la publication de l'ensemble, un jour... On ne veut pas que je signe ailleurs. Mais voilà. Les éditions traditionnelles ont leurs poulains les plus rentables ou les autobiographies, biographies des stars de la télé à publier avant l'inconnue Lotis ! En plus, je ne mets pas assez en avant ma propre expérience, pourquoi ne pas avoir écrit plutôt un témoignage, d'ailleurs ?


Je me retrouve donc avec mes livres à diffuser. Mes messages à faire passer et pas envie que mes textes soient déformés, corrompus. Le mot prostitution dès la quatrième page me stigmatise d'avance. Je revendique ce que j'ai écrit, mais je ne mentirai pas. Un livre est écrit pour rencontrer ses lecteurs. À l'heure actuelle, n'importe qui peut écrire et l'édition l'a bien compris. D'un côté, les auteurs paradent, vous avez vu, je suis un vrai auteur, je suis édité par telle maison, et toc . Puis galèrent pour vendre un exemplaire par mois. De l'autre, les fameuses autobiographies, biographies ne se vendent même plus. La littérature dite sociale n'intéresse plus et les nombrilistes tiennent les rênes. Il suffit d'un cri de sincérité, celui de Stéphane Hessel par exemple, et ce petit monde bien planté dans ses acquis se trouve chamboulé. Non, vendre pour vendre, le monde de l'édition quel qu'il soit ne correspond pas à ce que je veux pour mes livres. Être diffusé, toucher les consciences, enseigner, voilà ce que je souhaite du plus profond de mon âme pour mes livres. S'il faut les libérer, les extirper du système, alors allons-y. La solution s'impose. Une révolution en somme. Faire entendre les voix de mes Fleurs des nuits à travers la fenêtre d'Internet. Et puisque je ne crois plus qu'au pouvoir des mots, il me fallait rendre mes livres accessibles à tous et gratuits, franchir le pas de la confiance dans l'autre, dans mes lecteurs.


La littérature a été discréditée. Pour la réhabiliter, il faudra des auteurs qui se moquent du nombre de livres qu'ils vont vendre... Si mes livres sont lus, diffusés auprès du plus grand nombre sur Internet, commentés et que sais-je encore, alors mes objectifs seront atteints.

 

La lettre ouverte Lotis Auteur

 

 

Pour faciliter la recherche d'articles sur le blog de Philippe Poisson


 

S1031735.jpgpoisson's timeline featuring updates and tweets. (timekiwi) 

timekiwi.com/philippepoisso

il y a 5 jours – I'm squeezing kiwis on @timekiwi. Here's my new timeline ... Le blog de Philippe Poisson ( 21 février 2012 ). 1554 232 pages vues à la date du ..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article