Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • http://www.editionsamandier.fr/images/30/v_book_344.jpg01/12/2012 - Un bagne oublié, parce que tellement loin et tellement objet de honte. Pourtant, contrairement à la Guyane, la Nouvelle-Calédonie connut, dans une certaine mesure, une colonisation pénale réussie. À la fermeture du bagne, la moitié de la population blanche était d'origine pénale.


De ces bagnards, des enfants naîtraient. Il fallait leur cacher tout ce qui rappelait la honte. Il fallait oublier...


Les hommes et la nature se chargèrent de dissimuler, d'enfouir, de faire disparaître.


Ce n'est que récemment, presqu'un siècle après l'arrivée du dernier convoi de condamnés, que l'actuelle génération calédonienne a affirmé un «devoir de mémoire», auquel ce travail photographique espère contribuer.


  • Les courts extraits de livres : 01/12/2012

 

 

Extrait de l'avant-propos - Au coeur de la Mélanésie, par 22°16' de Latitude sud et 166°27' de longitude est, émerge de l'immensité bleue de L'Océan, une terre montagneuse qui fait figure de paradis. L'Union Jack aurait pu y flotter... En effet, c'est Le Britannique James Cook qui découvre la grande île Lors de son deuxième voyage dans Le Pacifique Sud. IL navigue sur Le HMS Resolution à la recherche de l'Australie, Lorsque le 5 septembre 1774 son officier de quart aperçoit les premiers reliefs de l'île. La majesté des paysages montagneux et la verdure qui foisonne lui rappellent aussitôt son Écosse natale, les Lowlands plus précisément, baptisée par les Romains Caledonia. L'île trouve alors son nom : New Caledonia.


Puis vient le temps des Français. Le chevalier Antoine Bruny d'Entrecasteaux tout d'abord. À la recherche de L'expédition Lapérouse, il aborde L'île des Pins en juin 1792. Il est suivi quelque vingt-cinq ans plus tard par Dumont d'Urville qui entreprend là une grande campagne de relevés cartographiques. Entre temps, les baleiniers américains ont pris l'habitude de fréquenter ces eaux riches en mammifères marins, entre juillet et décembre. En 1843, le Bucéphale débarque à Balade des missionnaires catholiques, Les pères maristes. Au contact direct avec les Kanak, les religieux français entreprennent un important travail de traduction des dialectes, tissant le premier lien entre la France et l'archipel mélanésien.


À partir de 1844 Les marins français se succèdent et c'est finalement le 24 septembre 1853 que le contre-amiral Fébvrier-Despointes prend possession du territoire sur ordre de Napoléon III. La Nouvelle-Calédonie est désormais française, mais pour connaître un dessein bien particulier : le bagne.

Les débuts de la transportation

C'est au capitaine de vaisseau Tardy de Montravel qu'il revient d'assurer la bonne gestion et le développement de ce territoire annexé. Dans une certaine mesure toutefois, puisqu'il est rattaché administrativement aux établissements français de l'Océanie et à ce titre dépend directement du gouvernement de Tahiti (jusqu'en 1860).


La première entreprise de l'officier de marine va être d'évincer toute présence anglaise, tant commerciale que religieuse, et surtout permettre la colonisation de l'île. La tâche n'est pas aisée, car seulement quelques dizaines de colons ont répondu à l'appel des autorités. Dès 1855 l'administration coloniale encourage la venue de colons en cédant des terres en concessions agricoles (au détriment des populations locales méprisées) mais cela ne paraît pas suffisant. En effet, les 20 000 km qui séparent Port-de-France, la nouvelle capitale, de la métropole et la perspective de partager ces terres avec des cannibales sont loin d'être incitatifs...


Dans le même temps en Guyane, la situation sanitaire est effroyable. La toute jeune colonie pénitentiaire désignée par le décret du 27 mars 1852 subit des épidémies de fièvre jaune et de paludisme à répétition, décimant sa population pénale, mais aussi le personnel administratif et de surveillance, compromettant largement l'espoir de développement tant espéré par Napoléon III. Les conditions sont réunies pour qu'une nouvelle donne soit mise en place. Depuis 1859 des études ont été ordonnées à propos d'une éventuelle possibilité de transportation en Nouvelle-Calédonie. Elles mettent en parallèle la salubrité du climat et la fertilité d'un sol propre à recevoir des cultures européennes. D'autre part, la proximité de l'Australie (bel exemple de réussite grâce à l'apport de main d'oeuvre pénale) permet de croire que le même succès est possible.

 

Nouvelle-Calédonie. Le bagne oublié

Auteur : Julien Gomez-Estienne | Franck Sénateur

Illustrateur : Photographies de Marinette Delanné

Date de saisie : 30/11/2012

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Ed. de l'Amandier, Paris, France

 

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/34/Jean_Morzadec_photographi%C3%A9_par_Oleksandra_Yaromova.jpg/220px-Jean_Morzadec_photographi%C3%A9_par_Oleksandra_Yaromova.jpgLechoixdeslibraires.com a été créé par Jean Morzadec et son équipe, afin de rendre hommage à la compétence des libraires, qui sont les ambassadeurs du livre.

De nombreux libraires ont ensuite demandé à ce que le site devienne le grand portail de l’actualité du livre.

Lechoixdeslibraires.com a donc deux vocations principales : valoriser les choix, les recommandations des libraires, et permettre aux éditeurs et auteurs de mieux communiquer avec les libraires.

C’est une mission exaltante.

Jean Morzadec a travaillé plus de trente ans à France Inter, dont il fut directeur des programmes de 1999 à 2005, sous la présidence de Jean-Marie Cavada. Il se consacre aujourd’hui, avec passion, au développement de sites culturels dédiés particulièrement à l’amour des livres.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article