Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782213610238.jpgDocument 2001 - Première biographie de l'homme clef de l'Occupation, Otto Abetz, qui a pour objectif de rendre distinct le rôle et le poids de ce personnage dans les relations franco-allemandes des années 30.

Quatrième de couverture

«Otto Abetz écoutait nos conversations sans trop y intervenir. Il parlait couramment et purement notre langue ; mais il n'abusait pas de sa maîtrise et j'étais déconcerté par tant de discrétion. Qu'y avait-il derrière ce visage agréable et prospère, ces sourires de politesse, et ces phrases largement espacées, d'une courte facture et d'une insignifiante banalité ? Certes, aucune perfidie visible, aucune malice apparente. C'était peut-être un Talleyrand au petit pied, peut-être simplement un heureux parvenu du nazisme dont la réserve pouvait s'expliquer par sa finesse naturelle ou par la discipline à laquelle il s'était astreint ou, plus prosaïquement, par les restrictions involontaires de sa pensée et de sa culture. En me levant de table, je n'étais guère plus avancé dans sa psychologie qu'au moment de lui être présenté. Mais lui, en revanche, avait sûrement pénétré les nôtres.»

http://www.histoire-en-questions.fr/vichy%20et%20occupation/collaboration/enlevement.jpgComposé en février 1941 par Jérôme Carcopino, ce portrait résume fidèlement le côté énigmatique de l'homme désigné, avant même l'armistice, par Hitler pour suggérer aux vaincus qu'il y avait moyen de s'entendre avec les vainqueurs. Durant quatre ans, Otto Abetz a été la cheville ouvrière de la manipulation de l'opinion, des intellectuels, des milieux économiques et bien sûr des responsables gouvernementaux de Vichy et de Paris.

Des camps de jeunesse franco-allemands du début des années trente à l'ambassade parisienne, ce livre retrace les cheminements d'une relation très particulière, où se mêlent la fascination et l'humiliation. Il jette une lumière puissante et tout à fait neuve sur le versant allemand de la Collaboration.

 

Otto Abetz et les Français ou L'envers de la Collaboration 
Lambauer, Barbara
préface Jean-Pierre Azéma
Fayard , Paris
collection Pour une histoire du XXe siècle
Parution :  novembre 2001

Barbara Lambauer, chargée de mission à la Direction des Affaires internationales et des Echanges de Sciences Po, est chercheur associée au Centre d'histoire de l'Europe du Vingtième siècle.

En décembre 2000 à l'IEP de Paris, elle a soutenu une thèse de doctorat sur Otto Abetz, ambassadeur du Troisième Reich pendant l'Occupation.

Elle est membre du Comité Franco-Allemand de recherches sur l'histoire de la France et de l'Allemagne aux XIXème et XXème siècles.

Née en Autriche (Graz, où elle a aussi fait ses études), elle a fondé fin 2002, dans le cadre du CHEVS et en coopération avec Stefan Martens (Institut historique allemand de Paris), un groupe de travail intitulé " l'Allemagne nazie et l'Europe ". Ce groupe de travail a comme objectif d'offrir une ouverture vers l'historiographie (et histoire) allemande et, dans un sens plus large, européenne durant la période nazie.

Dernier ouvrage ou article paru (2001)

Otto Abetz et les Français ou l'envers de la Collaboration, Paris, Fayard, 2001.

Barbara Lambauer a reçu le prix Eugène Colas de l'Académie Française en décembre 2002 pour cet ouvrage.

Commenter cet article