Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

9782213642611Son patronyme a beaucoup nui à sa postérité. En plus, on le rendit coupable d'avoir condamné Jeanne d'Arc. Est-ce bien vrai ?

Jean Favier a repris le dossier Cauchon. Il a examiné l'homme, son parcours, son époque et ces intellectuels parisiens - déjà ! - qui eurent, via la Sorbonne, leur part de responsabilité dans la mort de la Pucelle d'Orléans en 1431. Au-delà de l'image de traître à la France et de bourreau de Jeanne d'Arc, Jean Favier s'attache à replacer la vie de Pierre Cauchon dans son contexte historique et idéologique : le grand schisme d'Occident, la guerre civile, l'assassinat de deux princes, la domination anglaise, l'Eglise divisée. Comme si cela ne suffisait pas dans une France écartelée entre deux rois (Henri VI et Charles VII) qui eux-mêmes doivent choisir entre deux papes, un personnage inattendu s'invite dans le débat : Dieu.


jeanne_0.jpg

 

Photononstop

Jeanne au bûcher, par Jules-Eugène Leneuveu

 

Et cela, personne ne sait le gérer. Par la bouche de Jeanne, Dieu parle. Et Cauchon vacille. Il est même prêt à racheter cette prisonnière trop encombrante. A 60 ans, il met tout en œuvre pour donner à ce procès extraordinaire des apparences convenables. L'évêque de Beauvais s'est mis au service de l'Anglais et de la Bourgogne parce qu'il souhaitait des réformes. Si Jeanne dit vrai, si Dieu est avec Charles VII, alors lui est au côté du diable. Le juriste ne peut l'accepter. Reste à savoir pour quel motif condamner Jeanne ? Ce sera l'hérésie. Donc le bûcher. Avec beaucoup de détails, Jean Favier nous immerge dans l'Université médiévale. L'ancien directeur général des Archives de France raconte le monde de l'Inquisition et de la Sorbonne, les querelles politiques et religieuses dont Jeanne, accusée sans avocat, fit les frais. Au terme de cette contre-enquête, il n'absout pas Pierre Cauchon, dont la responsabilité reste entière. Disons qu'en habile historien il lui trouve quelques circonstances atténuantes. L. L.

Pierre Cauchon : l'homme qui jugea Jeanne d'Arc, par Jean Favier, Fayard, 700 p., 27 euros.

***

Source : « Le Nouvel Observateur » du 26 août 2010

Toutes les critiques de l’Obs

Revenir à la Une de BibliObs.com

 

Un essai de Jean Favier

Cauchon grillé?

Par Laurent Lemire

http://bibliobs.nouvelobs.com/20100830/20954/cauchon-grille

Commenter cet article