Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Le ciel est, par-dessus le toit

Si bleu, si calme


 

img0-copie-94.jpgCes vers de Paul Verlaine écrits dans la cour de sa prison sont dans toutes les mémoires. Comme le dernier vers de François Villon dans l'ombre de la mort :

 

D'autres poètes français ont connu cet affrontement avec une condition – la prison, le camp ou l'exil – qui est par nature contraire à celle où la création poétique peut naître et s'épanouir. Jamais, avant Jean Marc Varaut, on n'avait étudié les effets sur la création poétique de la limitation involontaire de l'espace et du temps, de la réduction de l'élan physique, de la rupture avec le monde des vivants libres, dans la proximité emblématique et souvent réelle des morts. A travers Charles d'Orléans, François Villon, Clément Marot, Théophile de Viau, André Chénier, Paul Verlaine, Guillaume Apollinaire, Robert Desnos, Jean Cassou, Benjamin Fondane, Jean Cayrol, Max Jacob, Robert Brasillach, Charles Maurras et Jean Genet, c'est une expérience carcérale et poétique capitale qui est évoquée, et une anthologie des poètes enfermés.

 

Sa profession d'avocat préparait Jean-Marc Varaut à faire comprendre cette coexistence miraculeuse de la détresse la plus profonde et de la lumière intérieure :

 

Un pur esprit s'accroît sous l'écorce des pierres.

 

 

Couverture du livre : Recueil et poèmes de Charles d'Orléans fait prisonnier à Azincourt en 1415. On le voit détenu à la Tour de Londres (Snark-Edimedia).

Jean Genet (Léonard Freed / Magnum).

 

Dans son ouvrage Poètes en prison, qui fut probablement le meilleur de ses ouvrages, Maître Varaut écrivait : « Il y a du dérisoire dans les célébrations officielles. Peut-être parce qu’elles entretiennent l’équivoque de la survie de ceux qui sont les héros vite oubliés de ces rituels convenus. Mais », ajoutait-il « y a-t-il d’autres moyens, en dehors de la mémoire intermittente et désespérée de ceux qui les ont aimés, pour que leur souvenir résiste un temps à la montée irrésistible de l’oubli ? » (Notice sur la vie et les travaux de Jean-Marc Varaut (1933-2005) par M. Gilbert Guillaume, membre de l'Institut).

 

Poètes en prison

Jean-Marc Varaut (Auteur)

Broché: 286 pages

Éditeur : Perrin (3 juin 1992)

 

Notice sur la vie et les travaux de Jean-Marc Varaut

Par Gilbert Guillaume de l’Académie des sciences morales et politiques.


Canal Académie vous propose d’entendre la retransmission de la lecture sur la vie et les travaux de Jean-Marc Varaut, décédé en 2005, par son successeur au même fauteuil, le juriste Gilbert Guillaume, élu en mars 2007, à l’Académie des sciences morales et politiques.

 

Emission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence :ES323
Adresse directe du fichier MP3 :

 http://www.canalacademie.com/emissions/es323.mp3
Adresse de cet article :

 http://www.canalacademie.com/ida2796-Notice-sur-la-vie-et-les-travaux,2796.html
Date de mise en ligne : 3 mars 2008

 

Commenter cet article