Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/79/9782749914879FS.gifEdmond Vidal a dix-sept ans lorsque sa destinée bascule, à la suite d'un vol...


De cerises. Le verdict est sans appel : soixante-trois jours de prison ferme. Le temps pour ses compagnons de cellule de lui apprendre les secrets du grand banditisme. Dès sa sortie, Edmond enchaîne les braquos : cavales, adrénaline, coups magistraux... Une organisation minutieuse où criminalité et amitié sont étroitement liées. Dès 1970, le célèbre "gang des Lyonnais" met en échec toutes les polices de France.


Après le casse de la poste de Strasbourg, le plus spectaculaire des hold-up jamais réalisés, la tête d'Edmond Vidal est mise à prix : dorénavant, "Momon" ne peut plus "se ranger" ni profiter de sa famille qu'il aime tant. La traque s'accélère, impitoyable, ne pouvant aboutir qu'à la prison ou à la mort. Tandis que l'histoire de son gang est portée à l'écran, Edmond Vidal, soixante-six ans, désormais grand-père - et libre -, retrace son parcours stupéfiant et donne sa version intime des faits : les péripéties de la "grande époque", mais aussi la solitude et les remords qui l'assaillent.


Un récit d'exception coécrit avec Edgar Marie, son ami et coscénariste du film d'Olivier Marchai, Les Lyonnais.

 

Pour une poignée de cerises ; itinéraire d'un voyou pas comme les autres

Vidal, Edmond; Marie, Edgar (Auteur) 

Editeur : Michel Lafon 

Date de parution : 17/11/2011 

EAN13 : 9782749914879 

 

 

http://www.filmosphere.com/wp-content/uploads/2011/11/les-lyonnais-affiche.jpgDe sa jeunesse passée dans la misère d’un camp de gitans, Edmond Vidal, dit Momon, a retenu le sens de la famille, une loyauté sans faille, et la fierté de ses origines. Il a surtout conservé l’amitié de Serge Suttel. L’ami d’enfance avec qui il a découvert la prison à cause d’un stupide vol de cerises. Avec lui, inexorablement il a plongé dans le Grand Banditisme, et connu l’apogée du GANG DES LYONNAIS, l’équipe qu’ils ont formée ensemble et qui a fait d’eux les plus célèbres braqueurs du début des années soixante dix. Leur irrésistible ascension prend fin en 1974, lors d’une arrestation spectaculaire.


Aujourd’hui à l’approche de la soixantaine, Momon tente d’oublier cette période de sa vie. Sa rédemption, il l’a trouvée en se retirant des "affaires". En prenant soin de Janou, son épouse, qui a tant souffert à l’époque et de ses enfants et petits enfants, tous respectueux, devant cet homme aux valeurs simples et universelles, lucide et pétri d’humanité. A l’inverse de Serge Suttel, qui malgré le temps n’a rien renié de son itinéraire...

Commenter cet article