Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://www.decitre.fr/gi/12/9782717859812FS.gifL'ouvrage, écrit en 1952, témoigne des conditions matérielles et psychologiques de la captivité du lieutenant Yves de Sesmaisons, blessé et prisonnier à Vinh Yen en janvier 1951, conduit à pied dans des prisons et camps de sous-officiers, de soldats et de déserteurs du Corps Expéditionnaire français en Indochine.

 

Prisons de bambous ; 1951-1952

Preface Du Gal D'Armee Bruno Cuche 

Auteur : Yves de Sesmaisons  /  général Yves de Sesmaisons 

Editeur : Economica 

Collection : Guerres Et Guerriers 

Date de parution : 15/01/2011

EAN13 : 9782717859812

Genre : Guerre d'Indochine (1946-1954 )  /  Camps de concentration

 

 

L'auteur - Le lieutenant Yves de Sesmaisons est saint-Cyrien. En 1951 et 1952, blessé trois fois au cours de la bataille de VINH-YEN, prisonnier des Vietminh au Tonkin, il est soigné dans un hôpital . Il est ensuite conduit, de camp en camp, à partager le sort peu enviable des soldats et des sous-officiers prisonniers.


Avec une extrême modestie, le Général (2S) De Sesmaisons décrit le parcours du lieutenant qu'il fut alors. Il explique comment il décide de prendre la tête du comité de paix et de rapatriement, signe les manifestes et pétitions vietminh, seul moyen pour obtenir une libération conditionnelle.


http://www.images-chapitre.com/ima1/original/397/37394397_8310263.jpgL'ouvrage : « La guerre d’Indochine occupe, aujourd’hui encore, une place toute particulière : guerre cruelle, exotisme de ces contrées lointaines, attachement profond pour ces régions fascinantes et convulsives, prise de conscience que cette guerre, comme a su le dire le général de Lattre, était bien celle des lieutenants et des capitaines. » Général d’armée Bruno Cuche

 

Le livre du général Yves de Sesmaisons, alors jeune lieutenant, vient nous le rappeler. Prisons de bambous ouvre une nouvelle perspective et adopte une approche particulière. Il décrit sans complaisance le traitement odieux et inhumain infligé à ces soldats grâce à la « clémence de l’oncle Hô ». Paroxysme de la perversité, longues marches exténuantes sans destination, brancardages épuisants, maladies et parasites, humiliation et dénonciation érigées en système de relations humaines, lavage de cerveau. Sur les quarante mille militaires français tombés aux mains du Viêt-Minh, seuls dix mille environ survécurent. La moitié n’avait pas vingt-cinq ans.

 

Lieutenant juste sorti d’école, il sera délibérément interné avec des sous-officiers et hommes de troupe de toutes origines et nationalités. Il réalise qu’il a un rôle exorbitant à jouer. C’est le mérite de cet ouvrage que de confronter le lecteur à cet isolement dans la déchéance, dont seule la conscience peut aider à s’extraire. Cette chronique - sans concession ni faux semblan t- mérite attention et respect.

 

 

Quelques vidéos utiles


 

Le retour des prisonniers, la vision du Viet-Minh. – ECPAD

► 0:51► 0:51
www.ecpad.fr/le-retour-des-prisonniers-la-vision-du-v...1 sept. 2011 - 51 s
Le retour des prisonniers, la vision du Viet-Minh. ... Codec video : h264 ... Evènement : Le retour des ...

Vidéo Ina - Libération de prisonniers français au camp de Viet-Tri ...

► 0:30► 0:30
www.ina.fr/...vietnam/video/.../liberation-de-prisonnie...7 mai 2009 - 30 s
Reportage consacré à la libération des prisonniers à Viet-Tri.- Les personnes libérées sont transportées sur le ...

Commenter cet article