Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41M5BX97CBL._SL500_AA300_.jpgDocument novembre 1999 - Pourquoi un livre sur l'enlèvement au XVIIe siècle ? Pour faire l'histoire d'un phénomène social mal connu, sans doute ; mais surtout parce que l'enlèvement fut au centre d'une véritable réflexion collective sur les rapports entre les femmes et les hommes. Suivre les aventures des rapts, faire revivre les drames qu'ils suscitent, c'est aussi suivre une aventure de la pensée.


Danielle Haase-Dubosc montre qu'un changement s'opère dans l'imaginaire lié à l'enlèvement : Que ce soit dans les représentations picturales ou dans la littérature romanesque, une nouvelle forme d'individualisme féminin s'affirme. Rêver de liberté de choix (et parfois l'obtenir) revient à poser la question du consentement, à penser la différence entre "enlèvement consenti" et "enlèvement de force", à réfléchir à la place qu'il convient de donner aux femmes "ravies et enlevées".


À partir de nombreux exemples tirés de procès et de romans, et en suivant les destins de trois femmes - Claude de Sallenove qui a su tenir tête au Grand Condé lui-même, Mme de Miramion qui résista à Bussy-Rabutin et fut le bras droit de saint Vincent de Paul, et Mme de Châtillon, qui fit de son enlèvement un "coup" politique et devint l'ambassadrice de Louis XIV -, l'auteur montre comment les femmes pouvaient se concevoir comme sujet plutôt que comme objet de leur propre histoire. Dans ce monde fasciné par l'esthétique de l'insolite et du merveilleux, le cas de ces trois femmes exceptionnelles servira de modèle aux femmes et aux hommes du XVIIe siècle qui souhaitaient une véritable mixité dans les rapports sociaux.

 

Ravie et enlevée : De l'enlèvement des femmes comme stratégie matrimoniale au XVIIe siècle

Danielle Haase-Dubosc   

Editeur : Albin Michel (25 novembre 1999) 

Collection : Bibliothèque Albin Michel Histoire


 

Ravie et enlevée. De l'enlèvement des femmes comme stratégie matrimoniale au XVIIe siècle


L'enlèvement est un phénomène mal connu et pourtant central dans l'histoire et l'imaginaire de l'Occident : Hérodote lui attribue l'origine des conflits entre les Grecs et les Perses. Quant à l'enlèvement des Sabines, il appartient aux mythes fondateurs de Rome.

 

Cette étude s'inscrit dans l'histoire nouvelle des rapports entre les sexes, particulièrement active aux États-Unis sous le nom de « gender story » , une école aussi féconde que discutée. « Ravie et enlevée » joue sur les mots : le ravissement signifie en effet à la fois « violence faite à quelqu'un ou [...]

 

 

3-copie-1Pour faciliter la recherche d'articles sur le blog de Philippe Poisson :

Commenter cet article