Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41RFFG1J8ML._SL500_AA300_.jpgDocument 2001 - Il avait vingt-six ans et au moins sept meurtres sur la conscience lorsqu'on le retrouva mort, le 23 mai 1988, dans sa cellule du pénitencier de Vicenza, en Italie.

Roberto Succo avait tué sa mère et son père à Mestre, la banlieue ouvrière de Venise. En 1986, évadé d'un hôpital psychiatrique italien, il s'était caché en France où il avait commis de nombreux crimes et délits, viols et cambriolages, sans jamais se faire prendre. Jusqu'au jour où il assassina un inspecteur de police à Toulon, en 1988. Après une fuite éperdue, il était arrêté en Vénétie.

Ce tueur de sang-froid, qui pouvait aussi séduire, était fou. Mais on ne le sut que trop tard. Dans son sillage sanglant, il reste le calvaire de ses victimes, une vingtaine de dossiers judiciaires en souffrance et l'insatisfaction de ceux qui l'ont traqué. L'énigme de sa vie.


Deux ans durant, Pascale Froment a mené une enquête minutieuse et exhaustive, vérifiant les détails les plus intimes. Elle en a tiré un livre noir où le grand reportage rejoint la littérature.

 

Roberto Succo , Histoire vraie d'un assassin sans raison

Pascale Froment

Biographie (poche). Paru en 05/2001

Commenter cet article