Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://jocelynemontcharmont.files.wordpress.com/2011/03/600full-romy-schneider.jpgEn France, Romy Schneider (1938–1982) est l'incarnation de la diva tragique qui a connu le succès très jeune, puis qui est devenue une star mondialement connue, mais qui, malheureusement, entre sensibilité, joie de vivre et drames, a cherché en vain le bonheur dans sa vie privée. A l’occasion de la magnifique rétrospective présentée par le Film Podium, il est intéressant de rappeler comment la "jeune fille mignonne", « die süsse Mädel », adulée en Allemagne pour son incarnation de Sissi, est devenue la femme libre et moderne qui, à 21 ans, part vivre à Paris, choisit ses films et tourne avec les plus grands réalisateurs (Visconti, Welles, Sautet, Tavernier), à côté des plus grands acteurs français de cette époque (Jeanne Moreau, Michel Piccoli, Alain Delon, Yves Montand, Jean-louis Trintignant, Philippe Noiret, pour ne citer que quelques uns).

 

 

DEBUTS EN ALLEMAGNE SOUS LA PROTECTION DE SA MERE


Il y a beaucoup d’actrices dans la famille du père et de la mère de Romy Schneider, qui après le divorce de ses parents en 1944 (elle a six ans) s’attachera beaucoup à sa mère, Magda Schneider, une actrice connue. Romy voulait être décoratrice, mais le hasard voudra que sa mère la propose pour jouer le rôle de sa propre fille dans un film. Le succès est immédiat, et entre 14 et 18 ans, Romy Schneider se fait un nom et démarre avec succès une véritable carrière, dans des films choisis par sa mère. Elle a 16-17 ans et elle n’est plus une débutante quand elle est choisie par le réalisateur Ernst Marischka pour jouer le rôle titre de « SISSI » en 1955. L’arrivée à la Cour de Vienne de la jeune princesse bavaroise ressemble à un conte de fée dans lequel Romy Schneider est époustouflante de fraîcheur, de charme et de talent. Elle assure le succès international du film. Le metteur en scène peut alors, sans souci, produire deux autres films : en 1956 « SISSI IMPERATRICE » (Sissi, die junge Kaiserin) et en 1957 « SISSI FACE A SON DESTIN » (Sissi – Schicksalsjahre einer Kaiserin). Romy Schneider rechigne déjà à tourner ce troisième volet ne voulant pas coller à un personnage idéalisé dans un scénario beaucoup trop romancé à son avis, et être éternellement identifiée à « cette image» d’Elisabeth d’Autriche. L’année suivante, elle a 19 ans, elle refusera catégoriquement de tourner le quatrième film prévu par le réalisateur, malgré l’énorme cachet d’un million de Marks qui lui était promis.

UNE CARRIERE QUI S’INTERNATIONALISE


Elle tourne d’autres films et en 1959, à 21 ans, elle part s’installer à Paris où elle retrouve Alain Delon dont elle est tombée amoureuse lors du tournage de « CHRISTINE ». Elle n’est pas connue du grand public en France, mais elle tourne beaucoup et sa carrière s’internationalise. Avec l’Allemand Fritz Kortner « DIE SENDUNG DER LYSISTRATA » en 1960, avec les Français René Clément –« PLEIN SOLEIL » en 1960, -, Alain Cavalier, Jules Dassin, Henri-Georges Clouzot, en 1964 dans « L’ENFER » resté inachevé, ou avec Jean Chapot dans « LA VOLEUSE » en 1966. Mais aussi avec Orson Welles dans « LE PROCES », « The trial », en 1962, avec Luchino Visconti, et d’autres réalisateurs célèbres comme Otto Preminger, pour ne citer que quelques-uns, parmi la vingtaine de films tournés entre 1959 et 1969.


C’est aussi pendant cette période qu’elle se marie, en juillet 1966, en Allemagne, avec l'acteur et metteur en scène de théâtre berlinois Harry Meyen, et qu’elle fait une pause d’une année, à Berlin après la naissance de son fils David en 1966.

LA CELEBRITE EN FRANCE


C’est « LA PISCINE », de Jacques Deray avec Alain Delon, dont elle s’était déjà séparée depuis plusieurs années, qui la rendra célèbre en France en 1969. Suivra alors une longue liste de chefs d’œuvre dans lesquels Romy Schneider laisse éclater son talent d’actrice, sa forte personnalité, sa capacité à tout interpréter : En 1970, le film de Claude Sautet « LES CHOSES DE LA VIE », aux côtés de Michel Piccoli pour la première fois. De nouveau avec Claude Sautet et Michel Piccoli « MAX ET LES FERRAILLEURS » (1971), puis « CESAR ET ROSALIE » (1972) et « UNE HISTOIRE SIMPLE » (1978). Qu’elle soit l’épouse aimée dans « LE VIEUX FUSIL » de Robert Enrico (1975), l’épouse qui haït et trahit son mari dans « GARDE A VUE » de Claude Miller (1981), qu’elle joue la putain, la femme fatale, la femme qui va avorter, la banquière, l’épouse qui aime deux hommes, ce sont toujours des portraits de femmes indépendantes, le plus souvent malheureuses, mais qui veulent choisir elles-mêmes leur destin. Elle sera aussi juive dans « LE TRAIN » de Pierre Granier-Deferres (1973) ou dans le dernier film qu’elle tourna en 1982 « LA PASSANTE DU SANS-SOUCI » de Jacques Rouffio, une revanche pour elle qui avait tellement honte que sa mère ait été reçue par Hitler pendant la guerre.

UNE ACTRICE INOUBLIABLE AU DESTIN DRAMATIQUE


Ses films sont des succès, ses interprétations sont louées. En 1963, Romy Schneider reçoit l'« Étoile de cristal de l'Académie du cinéma » pour sa prestation dans « Le Procès ». En juin 1964, elle obtient la « Victoire du Cinéma Français », récompensant la « meilleure actrice étrangère de l'année ». Elle est couronnée deux fois par le césar de la meilleure actrice, en 1976 pour « L’important c’est d’aimer » de A. Zulewsky, et en 1979 pour « Une histoire simple » de C. Sautet.


Sa voix érotique, son sourire inoubliable dans lequel on pourrait se noyer, et son regard tour à tour souriant, charmant, malicieux, enjôleur mais aussi profondément mélancolique pouvait aussi être d’une implacable violence. Malgré une présence indéniable et un talent fou, Romy Schneider ne ménageait pas ses forces, car elle manquait de confiance en elle et se posait constamment de très hautes exigences. Exploitée très (trop) jeune, elle ne savait pas poser de frontières entre ses rôles d’actrice et sa vie personnelle. Alors, l’actrice adulée ne fut ni sereine, ni épanouie dans sa vie privée assez chaotique, faite de rencontres amoureuses, qui se terminent toujours trop tôt, avec des hommes ou des femmes. Son fils David si talentueux, dont elle disait qu’il était l’homme de sa vie, ensoleilla sa vie. Romy Schneider s’est séparé du père de David en 1972 et remariée avec son secrétaire en 1975, le père de sa fille Sarah, née en 1977. Mais il était écrit que, pour elle, la gloire ne ferait pas bon ménage avec le bonheur. En plus de ses ennuis de santé, c’est le drame de trop qui l’a frappée avec la mort accidentelle dramatique de son fils David, à l’âge de 14 ans en juillet 1981. Elle ne s’en est jamais remise. Epaulée par ses amis, elle continua à tourner, mais s’est éteinte le 29 mai 1982 d’une crise cardiaque un mois après la fin du tournage de « La passante du sans-souci ». Certains ont parlé de suicide. Mais heureusement, le respect l’a emporté sur la curiosité malsaine, et aucune autopsie n’a été faite. Romy Schneider peut donc reposer en paix. Elle est morte d’épuisement, elle est morte de chagrin, son cœur n’en pouvait plus. Elle avait 42 ans. Elle en aurait 72 cette année.


-------------------------------------------
Romy Schneider (1938–1982) ist der Inbegriff der tragischen Diva, die schon im jugendlichen Alter von Erfolg zu Erfolg eilt, Idol ganzer Nationen wird und im Privaten vielfach Schiffbruch erleidet. Ob ihres ursprünglichen Images als «süsses Mädel» und ihrer von Tragödien und Fehlgriffen überschatteten Karriere in Frankreich geht gern vergessen, wie schnell sie Sissi hinter sich liess und wie stark sie das Bild der modernen Frau mit-prägte. Unsere Retrospektive zeigt die wichtigen Stationen ihrer Laufbahn.

 

par Françoise Bieri Hirlemann
ROMY SCHNEIDER: SÜSSE MÄDEL EN ALLEMAGNE ET GRANDE ACTRICE EN FRANCE
  1. VIDEOSissi : La sublime Romy Schneider impératrice d'Autriche ...

    tele.premiere.fr/...Videos/VIDEO-Sissi-La-sublime-Romy-Schneider-imp...22 déc. 2009
    Mardi 22 décembre 2009, TMC diffuse à 20h40, Sissi le film culte d'Ernst Marishka. Romy Schneider prête ses traits à la jeune Elisabeth de ...
     
  2. Vidéo Cannes - Romy Schneider à propos de son évolution et de ...

    www.ina.fr/.../video/.../romy-schneider-a-propos-de-son-evolution-et-de-...2 mn - 13 mai 2010
    ... de travailler et de la place d'Alain DELON dans sa vie. - Archives vidéos Cannes 1960-1977 : Ina.fr. ... Romy Schneider à propos de son ...
     
  3. Sissi Impératrice - Valse - YouTube

    www.youtube.com/watch?v=Qqr1uKXMx3853 s - 31 août 2010 - Ajouté par joinfinity1
    (vidéo 1) - du film "Sissi Impératrice", avec la belle Romy Schneider, l'une des plus belles valses du monde cinématographique...
     
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article