Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.historia.fr/sites/default/files/imagecache/article_web_image_paysage_full/content/image/paysage/page-daccueil-site-struthoffr.pngLe 1er mai 1941, au lieu dit « le Struthof », les nazis ouvrent un camp de concentration, le KL-Natzweiler. Le camp central, le seul camp de concentration sur le territoire français, est alors situé dans la zone de l’Alsace annexée. Les 70 camps annexes, plus ou moins importants, sont répartis de chaque côté du Rhin. Les déportés, réduits en esclavage, sont contraints de travailler pour l’industrie de guerre  allemande. Ils sont aussi soumis aux expérimentations médicales des professeurs nazis de l’Université du Reich de Strasbourg. De 1941 à 1945, le KL- Natzweiler est l’un des camps les plus meurtriers : 22 000 personnes y ont succombé. Il est devenu un lieu de mémoire et de recueillement. Le visiteur peut y découvrir quatre baraques (dont la prison et le four crématoire) et un musée historique, entièrement rénové au début des années deux mille. Parallèlement, le Centre européen du résistant déporté (CERD), édifié à l’entrée du camp, est fondé en 2005. Il abrite une exposition permanente sur le nazisme et la résistance, des salles pédagogiques et un espace dédié aux expositions temporaires. Actuellement, « Le « sport » dans les camps nazis », montrant l’utilisation perverse de pratiques sportives par les nazis, est à voir jusqu’au 24 décembre 2012.


Le + : toute l’histoire de ce lieu est retracée et des témoignages sont à lire en ligne ; la visite virtuelle destinée à préparer ou compléter la visite réelle de ce site historique ; le calendrier des conférences et des activités pédagogiques. 


Le - : rien à signaler.

 

Par Véronique Dumas

Struthof

Le lieu où se trouvait l’ancien camp de Natzweiler, dans les Vosges, est devenu un lieu de mémoire. Présentation.

 

www.struthof.fr

Commenter cet article