Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/2/5/1/9782845634152.jpgDocument 26/10/2011 - Les lecteurs se sont passionnés pour l'histoire de Misha Defonseca, cette petite fille qui traverse l'Europe en guerre à la recherche de ses parents.

Après le succès, l'opprobre, quand les faits relatés se sont révélés faux...


Pas de survie grâce aux loups, pas de voyage... Et pourtant...
Que se passe-t-il dans l'esprit d'un enfant que le réel traumatise ?


Pourquoi cette femme devenue adulte va-t-elle finalement choisir la mythomanie ?

Au terme d'une enquête étonnante, c'est la véritable enfance de Misha que raconte Lionel Duroy et cette fois, la réalité va dépasser la fiction...

Longtemps journaliste, Lionel Duroy est l'auteur d'une douzaine de romans publiés aux éditions Julliard, dont Priez pour nous, Le Chagrin et Colères.


Écrivain de l'intime, il s'est passionné pour cette enquête et a reconstitué pas à pas le puzzle d'un drame humain qui touche chacun de nous au plus profond.



  • La revue de presse Raphaëlle Leyris - Le Monde du 3 novembre 2011

 

 

Le livre de Lionel Duroy porte le même titre que celui signé par Misha Defonseca, mais il en est l'inverse : aux affabulations et au pathos du premier Survivre avec les loups, il oppose sa quête patiente de la vérité et sa sobriété...


S'il est caractéristique du travail de Lionel Duroy dans ses thèmes - l'héritage idéologique familial et ce qu'on en fait -, Survivre avec les loups l'est moins dans sa forme : l'écrivain s'efforce de disparaître derrière son sujet, gommant l'aspect obsessionnel de sa phrase pour n'en conserver que la limpidité.



 
  • Les courts extraits de livres : 26/10/2011

 

 

Misha Defonseca est une inconnue lorsqu'elle apparaît pour la première fois dans les librairies françaises et belges, en 1997, avec une autobiographie au titre énigmatique et fracassant : Survivre avec les loups.


Les Editions Robert Laffont ont été conquises par ce récit et en ont acheté les droits à une petite éditrice américaine, Jane Daniel, qui n'a pourtant pas vendu plus de cinq mille exemplaires outre-Atlantique. Mais l'éditeur français croit que le livre peut être un succès en Europe, et il n'a pas tort puisque Misha Defonseca séduit près de trois cent mille lecteurs et est simultanément traduite en quatre langues.


En 2005, les Editions XO décident de republier l'ouvrage, après avoir demandé à l'auteur d'étoffer son témoignage. Misha Defonseca, qui n'était pas satisfaite de la première mouture du texte, se prête volontiers à l'exercice, et son autobiographie reprend rapidement place en tête du palmarès des meilleures ventes. Aux deux cent mille exemplaires écoulés entre la France et la Belgique s'ajoutent alors une vingtaine de traductions. Présent sur les trois quarts de la planète, Survivre avec les loups devient un best-seller mondial.


Entre-temps, la réalisatrice Vera Belmont en a tiré un film qui sort sur les écrans belges en novembre 2007, et au tout début de l'année 2008 en France. Le succès ne se dément pas puisque près de sept cent mille personnes viennent partager, en images cette fois, le destin tragique de la petite Misha.

Son histoire est bouleversante. Enfant unique d'un couple juif réfugié à Bruxelles au début de la guerre, Misha (Mishke dans son autobiographie) assiste en septembre 1941 à la rafle de ses parents par la Gestapo. Sa mère, Gerusha, est d'origine russe, son père, Reuven, d'origine allemande. Misha a sept ans. Elle est recueillie par la famille qu'avait sollicitée son père en cas de malheur, contre une somme d'argent. Ce couple vénal semble ignorer la compassion et, après avoir connu la clandestinité auprès de parents aimants - les premières pages de Survivre avec les loups font songer à la réclusion d'Anne Frank avec les siens dans leur réduit d'Amsterdam -, Misha découvre l'humiliation et la méchanceté.


Pour lui permettre d'échapper au sort des enfants juifs, on lui fait établir de faux papiers d'identité. Elle s'appelle désormais Monique Valle.


Par bonheur, elle fait la connaissance des grands-parents de la famille, qui ont une ferme dans les faubourgs de Bruxelles. Ernest et Marthe la réconfortent. Ils ont perdu un enfant, autrefois, et voient en Misha-Monique une consolation, peut-être un signe du destin. D'ailleurs, Marthe, qui ne s'est jamais remise de ce deuil, appelle parfois Monique du prénom de ce fils disparu.

 

Survivre avec les loups : la véritable histoire de Misha Defonseca

Auteur : Lionel Duroy

Date de saisie : 04/11/2011

Genre : Histoire

Editeur : XO, Paris, France

Collection : Document

 

 

Commenter cet article

Philippe 26/12/2011 06:11

Bonjour,
Le jour où vous avez parlé de ce livre sur des récits de Noël, j'ai eu la curiosité d'aller l'acheter.

Je signale le site :
Balades à Boutiers St Trojan
http://philippe.dumas.pagesperso-orange.fr/
L'auteur est un habitant de cette commune de Charente.
La rubrique Actualités d'hier a un article sur l'histoire de la famille Méchinaud :
http://philippe.dumas.pagesperso-orange.fr/actua2.htm#1972
Cette famille, ayant pris la route en voiture pour rentrer chez elle après le réveillon chez des amis la nuit de Noël 1972, il vient d'y avoir 39 ans, a disparu sans laisser de traces. C'est l'un
des grands mystères de cette région, jamais résolu malgré des recherches toujours relancées dont les dernières en novembre dernier. Un mystère entré dans l'imaginaire local du fait que la famille
Méchinaud ait disparu la nuit de Noël précisément, comme engloutie par l'obscurité et le brouillard, au propre comme au figuré, que le menu du réveillon dans le frigo, la dinde, les huîtres, les
attendaient chez eux où ils ne sont jamais arrivés.