Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782207260111.jpgEntretiens dans lesquels D. Epstein revient sur son expérience de la Seconde Guerre mondiale, sous la France de Vichy. Elle raconte les années de son enfance, passées à se cacher avec sa soeur, l'éditrice et écrivain Elisabeth Gille, la déportation de sa mère, Irène Némirovsky, auteure de« Suite française »et de son mari Michel Epstein, les difficultés à l'âge adulte, sa vie militante, etc.

Quatrième de couverture

Denise Epstein est née en 1929, année de parution de David Golder, le premier succès littéraire d'Irène Némirovsky. Fille surprotégée de la romancière qui la présentait aux journalistes pour éluder les questions ou les photographies, elle est pourtant, ainsi que sa sœur Élisabeth âgée de cinq ans, jetée de plein fouet dans la vie, en juillet 42, lorsque les gendarmes français viennent arrêter sa mère dans le village où la famille a trouvé refuge. Quelques mois plus tard, son père, Michel Epstein, est aussi déporté puis assassiné par les nazis. Suivent des années de cache, de faux noms et de pensionnats : « la traque ». Avec une grande pudeur et un art de la dénégation modeste, Denise Epstein se livre pour la première fois - en creux du succès de Suite française. C'est tout un itinéraire, à la fois exemplaire et reflet du siècle, qui se lit. Une enfance choyée et une adolescence laminée par la peur, un âge adulte sans repère, une vie de militante dans les années soixante et soixante-dix, un timide retour vers le judaïsme - qui n'interdit pas, bien sûr, un procès fait à Dieu pour ses absences et notamment celle qui l'a privée des siens, même s'ils ne cessent de l'accompagner.

Pour, comme elle, vivre et survivre ...

Survivre et vivre
entretiens avec Clémence Boulouque : la fille d'Irène Némirovsky témoigne
Epstein, Denise - Boulouque, Clémence
Denoël , Paris
collection Récits et témoignages
Parution :  octobre 2008
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article