Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La nef des damnés. Le périple du Saint-Louis

MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2010
arte, 21h35 - 22h25

Type : documentaire


http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/6/5/0/9782253117056.jpgLe 13 mai 1939, le paquebot transatlantique allemand Saint-Louis, assurant normalement la traversée jusqu’en Amérique, fait route vers La Havane, à Cuba. A son bord, se trouvent 937 passagers dont une majorité de juifs fuyant le régime nazi. Ils ont été autorisés à quitter le IIIe Reich en échange de leurs biens. Une politique menée avec l’accord de Hitler et visant à accélérer l’émigration juive jugée trop lente. La plupart sont des citoyens allemands. Certains viennent d’Europe de l’Est et une minorité est apatride. Ils ignorent tous ce que les autorités américains et cubaines savent déjà. Ni Cuba secouée par des troubles politiques et économiques, ni les États-Unis, n’ont l’intention d’accueillir ces réfugiés qui seront presque tous renvoyés en Europe. La Grande-Bretagne, les Pays-bas, la Belgique et la France, seront sollicités par des organisations juives pour recevoir ses malheureux. La « nef des damnées » est le récit de cette triste odyssée.

http://www.historia.fr/content/television/article?id=29708

 

 

 

http://www.ushmm.org/lcmedia/photo/lc/image/88/88372.jpgDocument 2006 - En mai 1939, le SS Saint-Louis, un paquebot allemand, quitte le port de Hambourg. À son bord, plus de neuf cents passagers, des Juifs officiellement autorisés par le Reich à trouver asile dans un autre pays. Leur espoir : débarquer à La Havane en attendant de pouvoir émigrer aux États-Unis.


C’est le début d’une effroyable errance. Cuba, les États-Unis puis le Canada, soucieux de ne pas heurter l’opinion publique, leur refusent tour à tour l’accès au territoire. À Berlin, Goebbels exulte : la preuve est faite que personne n’en veut !


C’est alors que le capitaine Schröder, commandant de bord, décide de passer outre l’ordre de regagner Hambourg et s’adresse directement aux gouvernements du monde libre…


Gilbert Sinoué retrace heure par heure cette hallucinante odyssée, s’appuyant sur de nombreuses archives et sur les témoignages des survivants. Un drame oublié qui, quelques mois après la nuit de Cristal, laissait présager la persécution et l’extermination du peuple juif…

 

Un bateau pour l'enfer

Gilbert Sinoué

Roman (poche). Paru en 04/2006

 

Photographie - Gustav Schroeder, capitaine du “Saint Louis,” le jour du départ du bateau de Hambourg. Ni Cuba ni les Etats-Unis n’accordèrent l’asile aux passagers du bateau. Allemagne, 13 mai 1939.- United States Holocaust Memorial Museum

 


timekiwi.com/philippepoisso

il y a 5 jours – I'm squeezing kiwis on @timekiwi. Here's my new timeline ... Le blog de Philippe Poisson ( 3 mars 2012 ). 1584 326 pages vues à la date du ..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article