Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.publibook.com/librairie/images/3291R.jpgParu en 06/2007 - 1984-1988. Guy Bonini aura passé quatre années à 8000 kilomètres de la métropole, accompagné de sa femme et de son jeune fils, pour exercer son métier de douanier. Et, malgré des débuts difficiles, ce « pays d’aventuriers de toutes sortes » qu’est la Guyane lui aura offert quatre années d’une rare intensité, entre incessantes traques aux contrebandiers et expéditions sauvages au cœur d’une forêt pour le moins hostile… Avec ce récit autobiographique, Guy Bonini nous fait découvrir cette Guyane, « qui retient si peu l’attention des touristes », mais qu’il s’est surpris à aimer, elle qui lui a procuré cette « âme de poète ».


Nul besoin d’attendre la centième page pour être littéralement transporté dans l’atmosphère dépaysante de la Guyane. Au fil du récit de ses expériences, il parvient à dépeindre subtilement ce mélange de tension et d’exotisme, de charme et de danger, d’hostilité et d’amitié inhérent. Guy Bonini nous offre ici l’occasion, au travers de sa propre expérience, d’explorer une contrée que l’on résume trop souvent au bagne de Cayenne et à la fusée Ariane. Manquerait quelque chose qui ne la saisirait pas.

 

Résolument ouvert à la vie et aux autres, qu’il aime ou qu’il haïsse, Guy Boninin’a jamais vécu que de passions. Il s’y est brûlé cent fois mais cent fois il a recommencé. Rien ne servira jamais de leçon à cet être de tous les possibles, à cet enfant de la rue, ce séducteur-bagarreur qui a gardé intacte sa capacité d’émerveillement. Ses vieux démons peuvent bien resurgir parfois pour tenter de l’abattre, jusqu’au bout il les méprisera. Parce que la vie n’a pas tous les droits.


"Les raisonnables ont duré, les excessifs ont vécu", telle pourrait être la devise de ce Corse, descendant d’esclaves.


Guy Bonini vit, à présent, retiré dans ses montagnes corses, entouré de sa famille et de quelques amis.
 

 

Un douanier corse dans l'enfer guyanais

Guy Bonini

Essai (relié). Paru en 06/2007

 

L'ouvrage de Guy Bonini, douanier à Saint Laurent du Maroni dans les années 80, parti à la recherche des contrebandiers, mais aussi de ses attaches avec le bagne. Il n'est autre en effet, que le petit fils du célèbre Surveillant Principal Constantin Bonini, qui garda les condamnés de tous les camps, entre 1880 et 1902 !

http://www.bagne-guyane.com/infos.htm

 

 

Commenter cet article