Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/20/Girardet-L%27arrestation_de_Louise_Michel..jpgLa Commune de Paris a pris figure de symbole de la lutte du prolétariat contre la bourgeoisie, plus par la proclamation de ses mesures que par leur réalisation. C'est pour lui rendre hommage que le peintre Jules Girardet (1856-1946) a choisi de représenter dans deux tableaux de petit format, aux mêmes teintes automnales, Louise Michel, dite la Vierge Rouge. L'un montre son arrestation, l'autre la représente debout au camp de Satory, haranguant des communards groupés autour d'elle. Prendre Louise Michel comme symbole de la Commune est, à  cette époque, original car elle était quelque peu oubliée et son rôle dans les événements avait été secondaire. On l'a redécouverte assez récemment grâce au mouvement féministe et sa correspondance a ainsi été publiée. En novembre 1870, on la trouve présidente du Comité de vigilance des citoyennes du XVIIIe arrondissement de Paris. Le soir elle fréquente les réunions du Club de la Patrie en danger. Le jour, elle dirige l'école, rue Houdon, qu'elle a fondée en 1865. Elle y organise pendant le siège une cantine pour les enfants affamés, n'hésitant pas à  demander de l'aide auprès du maire de l'arrondissement, Georges Clemenceau. A partir de la Commune (21 mars 1871), elle prend une part active aux nombreuses manifestations lancées au sujet de l'enseignement. Elle est ambulancière, ce qui ne l'empêche pas de faire le coup de feu en habit de garde national ! Elle échappe aux forces de l'ordre mais, apprenant qu'on a arrêté sa mère, elle se livre aux Versaillais. Après son arrestation, elle passe vingt mois en centrale, puis est envoyée en Nouvelle-Calédonie enfermée sur le bateau avec d'autres femmes dans une cage de fer. Dans les îles, elle met au point une méthode pour apprendre à  lire aux petits Kanaks puis elle ouvre une école à  Nouméa. L'amnistie la rapatrie en France en 1880. Elle se lance alors dans la propagande anarchiste.

Une pasionaria embellie

http://www.historia.fr/content/recherche/article?id=5247

01/07/2004

Par Gabrielle Cadier-Rey


Liens utiles sur le blog


Louise Michel et Georges Clemenceau : une amitié durable

Louise Michel

Louise Michel, la rebelle

La vierge rouge - biographie de louise michel

L'histoire du bagne de nouvelle-calédonie (1863-1931...)

Les déportés maghrébins en nouvelle-calédonie et la culture

Lettres retenues : correspondances censurées ...

L'archipel des forçats ...

Le bagne : transportation, relégation, déportation

Les bagnes - guide de recherche généalogique

Le pénitencier de saint-martin-de-ré : de 1685 à nos jours

Le "tigre" et l'affaire dreyfus

La demeure de clemenceau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article