Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


L'action publique en matière familiale et plus spécifiquement les usages sociaux et politiques de la famille sous le régime de Vichy, sont mis en lumière par l'analyse des interactions entre l'Etat et les organisations non étatiques publiques ou privées en Bourgogne.

Quatrième de couverture

Que savons-nous de la politique familiale entreprise sous Vichy ? Dans l'affichage officiel du régime, la Famille est placée au premier rang des priorités politiques, présentée comme l'objet d'un programme d'action de grande ampleur et mobilisant l'ensemble des forces gouvernementales derrière le maréchal Pétain. Cette action familiale constituerait le principal succès de l'État français.

Cette image, véhiculée par une importante propagande, a durablement marqué les travaux consacrés à la période. Or elle est loin de la réalité historique. Fondé sur des archives publiques et privées inédites, cet ouvrage met à jour les faux-semblants d'un système qui tente de dissimuler non seulement les nombreuses contradictions au sein de l'appareil d'État et les entraves à l'élaboration d'une politique publique cohérente mais également les menaces sur le fonctionnement même de son administration familiale et les échecs de ses projets familiaux, le recours massif aux finances privées comme l'utilisation des forces extra-étatiques.

Pour lever ce voile, Christophe Capuano ouvre et analyse la «boîte noire» de l'État, explore l'entrelacs des relations entre les acteurs étatiques et le champ associatif. Il s'interroge aussi sur la diversité des expériences et pratiques dans les territoires, qu'il s'agisse des zones occupée, non occupée ou réservée - un espace particulièrement compartimenté étant étudié à cette fin, la Bourgogne et la Franche-Comté. Ainsi mises à nu, quelles réalités se dévoilent alors ? Quel sens prend désormais l'action familiale menée sous Vichy ? C'est tout l'enjeu du livre qui analyse cette politique publique en construction.

Vichy et la famille
réalités et faux-semblants d'une politique publique
Capuano, Christophe
préface de : Paul-André Rosental
Presses universitaires de Rennes , Rennes
collection Histoire
Parution :  avril 2009

Fiche technique

  • Reliure : Broché

  • Page : 354 p

  • Format : 24 x 16 cm

Christophe Capuano

Chercheur post-doctorant

Image1Centre de Recherches Historiques
54 Boulevard Raspail – 75006 Paris
Tél. : 01 49 54 24 42
Télécopie : 01 49 54 23 99
capuano@ehess.fr

Docteur en histoire (Université de Bourgogne)


Equipes

Thèmes de recherche

  • La construction des politiques publiques de la famille

  • Les réseaux familialistes transnationaux (des années 1920 aux années 1950)

  • Le régime de Vichy

Enseignements 2009-2010

Publications

Ouvrage

  • Vichy et la famille. Réalités et faux-semblants d’une politique publique, Préface de P.-A. Rosental, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. Histoire, 2009.

Ouvrages collectifs

  • « Un « corps familial » en constitution : la loi Gounot (29 décembre 1942) sur les associations de familles. Enjeux, objectifs et modalités de mise en œuvre », in Michel Chauvière (ed.), Les mouvements familiaux et leur institution en France. Anthologie historique et sociale, Comité d’histoire de la Sécurité sociale, Cahier d’histoire de la Sécurité sociale n°3, 2006, p.118-146.

  • « Servir la famille sous Vichy : le rôle local des associations familiales de 1940 à 1944. Les cas de la Bourgogne et de la Franche-Comté », in Virginie De Luca (Ed.), Pour la famille, Avec les familles, Des associations se mobilisent (France 1880-1950), Paris, L’Harmattan, coll. Logiques sociales, 2008, p.180-204.

Actes de colloque

  • « Espaces régionaux et régime de Vichy de 1940 à 1944 : entre politique publique et dynamiques locales. Vers de nouvelles modalités d’administration des espaces locaux », in Pierre Allorant, Yann Delbrel et Philippe Tanchoux (Ed.), France occupante, France occupée : le gouvernement du territoire en temps de crise, Actes du colloque d’Orléans (7 et 8 septembre 2006), Orléans, Presses universitaires d’Orléans, 2008, p.267-283.

  • « Travailler chez Schneider sous l’Occupation. Le cas des usines Schneider du Creusot », in Christian Chevandier et Jean-Claude Daumas (Ed.), Travailler dans les entreprises sous l’Occupation, Actes du colloque de Dijon/Besançon (juin/octobre 2006), Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, Les Cahiers de la MSH Ledoux, 2007, p.187-207.

  • « La politique familiale de Vichy au quotidien : les administrateurs de la caisse de compensation des institutions familiales ouvrières du Mâconnais face au projet familial de l’Etat français », in Gérard Aubin et Bernard Gallinato (Ed.), Les espaces locaux de la protection sociale, Paris, Comité d’histoire de la Sécurité sociale, 2004, p.267-276.

Contribution

  • Michel Dreyfus, Michèle Ruffat, Vincent Viet, Danièle Voldman (Ed.), Se protéger, être protégé. Une histoire des Assurances sociales en France, p.226-229 [contribution en tant que correspondant départemental de l’IHTP pour le département de la Côte-d’Or de 2002 à 2004].

Publication électronique

 

Commenter cet article