Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

3-copie-17.jpgUne église richement dotée. - Avant de pénétrer dans l'église Saint-Etienne de Villeneuve-sur-Lot, admirez sa silhouette élégante surmonté d'un clocher-mur à arcades et ses détails architecturaux, comme son portail ouvragé.


A l'intérieur, dans chacune des chapelles, décorées de rinceaux et autres ornements, vous pourrez admirer de nombreuses œuvres d'art religieux. Ainsi des sculptures datant du XIIe siècle sont ici conservées tout comme un vaste retable en bois doré. Le vaste ensemble de vitraux peints fut réalisé par le verrier Villiet à Bordeaux en 1874.

 

 

4-copie-14.jpgArchive de presse - L'église paroissiale Saint-Étienne est classée aux Monuments historiques depuis 1921. Sa construction s'est échelonnée entre le XVe et le XVIe siècle. Les dernières constructions qui modelèrent l'édifice cultuel datent des années 1 860. « C'est à l'instigation de l'abbé Gaborial que l'église Saint-Étienne reçut son décor intérieur : tribune du fond de la nef ; verrières ; statues réalisées à Vaucouleurs (saint Étienne, saint Augustin et saint Louis) et aujourd'hui disparues… L'ensemble est béni le 7 mai 1883. Entre cette date et aujourd'hui, quelques travaux d'entretien. En 2004, l'église Saint-Étienne connaîtra le début d'une vaste période de restauration. Elle se prolongera jusqu'en 2010. Il y avait urgence ! Au début des années 2000 certains paroissiens craignaient, même, que le clocher pignon au-dessus de l'entrée ouest de l'église ne s'effondra. La première tranche de travaux fut presque une tranche de sécurisation : restauration de la charpente, couverture de la nef et du chœur ; consolidation des arases et exécution d'un chaînage périphérique en béton armé. La deuxième tranche qui se déroulera sur une année de janvier 2006 à janvier 2007, poursuivit cette idée de mise en sécurité avec la consolidation du clocher et l'exécution des tirants ancrés dans la maçonnerie ; consolidation des voûtes dans les deux premières travées de la nef ; restauration de la charpente couverture de la nef et du chœur (première travée ouest) ; restauration des tourelles d'accès aux combles (flanquant le clocher) et restauration de la façade principale. Cette première phase de travaux a nécessité un investissement de 574 880 € financé à 80 % par des subventions (région, 15 % ; conseil général, 25 % ; direction régionale de l'Action culturelle, 40 %). Et le résultat, pour les Villeneuvois et les touristes était surprenant. 5-copie-7.jpgL'église, triste jusque-là, retrouvait une nouvelle « jeunesse ». « La rénovation des façades fait que l'église est visible depuis Pujols » note un Villeneuvois pour qui, « c'est le plus bel édifice de Villeneuve. »


Seulement la ville n'en avait pas encore terminé avec la restauration de l'église Saint-Étienne. En juin 2008, lancement d'un nouvel appel d'offres. La première tranche s'achèvera en octobre, elle aura permis de restaurer : la maçonnerie de la façade haute nord de la nef ; façades nord et est du chœur, chapelles et sacristie nord ; charpente couverture des chapelles nord ; restauration des baies (vitraux) des chapelles nord et du chœur et menuiseries des chapelles nord. Une deuxième tranche démarrera dans le début de l'automne, durera 5 mois et prolongera les actions entreprises entre janvier et octobre 2009. Ce sera la fin de cette longue campagne de restauration. Au total l'investissement sera de plus d'un million d'€ ! C'est le prix à payer pour prolonger la vie de l'église Saint-Étienne pour au moins une centaine d'années…

 

Saint-Pierre, Sainte-Anne, Saint-Germain


L'ancienne église de Courbiac, église paroissiale Saint-Pierre, était le plus ancien édifice culturel de Villeneuve, il datait de 1 449 ! La mise en eau du barrage de Virebeau a entraîné sa démolition et la reconstruction d'une nouvelle église au début des années 70. Deux autres églises Saint-Pierre existent sur la commune : l'église de Collongues, du XVIe siècle, et l'église de Soubirous datée du XVe siècle. L'église Sainte-Anne, est, elle, l'église de Montmarès; on retrouve les traces de sa construction dans les écrits de la fin du Moyen âge. Quant à l'église Saint-Germain l'Auxerrois, quelques détails de construction, à l'intérieur, sont « datables » du XIIe siècle selon les Monuments historiques.

 

Jean-Louis Amella

 

Villeneuve-sur-Lot. Le dernier lifting de l'église Saint-Etienne

Patrimoine. St-Etienne ne sera plus accessible au culte pour quelques semaines. La restauration de l'édifice entre dans sa dernière phase.

Publié le 13/08/2009

 

 

 

7-copie-3.jpgAction bastide - Roseraie : « le Jardin des Secrets »

Inaugurée samedi 18 juin, la roseraie dessinée et créée sur le boulevard Danton est désormais ouverte au public. Son nom : le Jardin des Secrets.

 

Elle se veut un lieu intime et calme, respirant la quiétude. Dessinée, aménagée et plantée en lieu et place d'une ancienne cour cachée des regards, la roseraie de Saint-Etienne a accueilli ses premiers visiteurs.

6-copie-5.jpgIntégré dans l'ambitieux projet d'embellissement du cadre de vie « Action bastide », ce jardin d'agrément aura mis six mois à éclore. Six mois nécessaires au dégagement des préfabriqués qui l'occupaient, au traitement du mur extérieur qui a retrouvé son aspect originel en briquettes naturelles, et à l'aménagement paysager.

Ce printemps, 280 m3 de terre végétale avaient été apportés avant de procéder au traçage des allées, à l'installation d'un arrosage intégré limitant les apports d'eau, puis aux plantations elles-mêmes. Des centaines de rosiers ont alors trouvé place en bordure des cheminements, ou le long des pergolas installées.

9-copie-1.jpgCe nouveau jardin public sied bien à l'église Saint-Etienne qui le jouxte, seul édifice cultuel classé de Villeneuve, et qui a connu de lourdes restaurations ces dernières années. D'ailleurs, à chaque étape du projet, l'architecte des Bâtiments de France a été consulté pour effectuer ses préconisations et valider les choix, en harmonie avec le bâtiment et le respect du site.

Après la création du parvis de l'église Sainte-Catherine, des parking de l’Hôtel de Ville, de la mise en place des navettes électriques, de la rénovation de la Halle ou de la nouvelle voie cyclable boulevard Danton, le Jardin des Secrets valorisera encore le patrimoine Villeneuvois, à quelques pas à peine de la place d'Aquitaine, elle aussi en voie de transformation.

Enfin, d'ici la fin de l'année, c'est le traitement du parvis de l'église Saint-Etienne qui sera entrepris, achevant ainsi la mise en valeur de l'ensemble.

Ouverture : la roseraie est ouverte au public du lundi au dimanche de 10h à 19h.

En quelques chiffres :

. 700 m2 de surface
. 450 pieds de rosiers blancs et roses
. 41 variétés de rosiers choisis pour leurs parfums.
. 6 bancs
. 1 fontaine d'agrément (installée sous peu)

 

Crédit photographique sur le blog : Philippe POISSON le 29 juillet 2012.

 

 

 

11-copie-1.jpgPour faciliter la recherche d'articles sur le blog de Philippe Poisson :

Cliquer sur le lien ci-dessous

poisson's timeline featuring updates and tweets. (timekiwi) 

timekiwi.com/philippepoisso

il y a 5 jours – I'm squeezing kiwis on @timekiwi. Here's my new timeline ... Le blog de Philippe Poisson (28 juillet 2012 ). 1 954 358 pages vues

Commenter cet article