Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/80/9782915685480FS.gifA la fin de l'été 1933. l'affaire Violette Nozière éclate comme une bombe. laissant la France abasourdie : une jeune fille de dix-huit ans a empoisonné ses parents pour d'obscurs motifs. On apprend vite que Violette. malgré son très jeune âge. menait depuis plusieurs années une vie dévergondée aux bornes de la prostitution. Maladivement mythomane. elle s'inventait sans cesse de nouvelles vies. un jour mannequin. un jour riche héritière, avant de reprendre son costume de petite fille modèle pour rentrer chez Papa-Maman.


Ayant rencontré le fils de famille Jean Dabin. elle lui voua spontanément un amour passionné qui était loin d'être réciproque. Celui-ci prit en tout cas l'habitude de profiter sans vergogne des largesses de celle qu'il appelait sa " Vilaine Chérie ". L'enquête révèle que c'est pour financer la vie oisive et égoïste de son amant de cœur que la jeune fille a commis l'irréparable. Vilipendée par la quasi-unanimité de l'opinion publique.


Reniée par tous ses amis. ses amants et jusqu'à sa propre famille. la jeune fille. dans sa prison. se raccroche à son dernier espoir : une visite de Jean. Il ne viendra. ne lui écrira jamais et Violette. écrasée de désespoir réalise. mais un peu tard. qu'il s'est moqué d'elle. Condamnée à mort puis graciée. elle purge sa peine dans les dures conditions carcérales de l'époque. Mais son destin hors du commun ne s'arrête pas là ...

 

L'auteur en quelques mots en novembre 2010 ...

 

C'est une des plus extraordinaires figures de l'histoire criminelle française qui est ressuscitée par Bernard Hautecloque.


Historien. Il est déjà l'auteur de Epices et poisons : la vie d'Antoine François Dénies (Ed. des Equateurs. 2009).

 

Violette Nozière - La célèbre empoisonneuse des années trente

Paru le : 12 novembre 2010

 

 

 

Quelques vidéos utiles

 

 

  1. Vidéo Ina - Isabelle Huppert sur "Violette Nozière" et sur le festival ...

    ► 4:04► 4:04
    www.ina.fr/.../video/.../isabelle-huppert-sur-violette-no...19 mai 1978 - 4 mn
    ITW d'Isabelle HUPPERT qui présente "Violette Nozière" de Claude CHABROL, au Festival de Cannes. Elle ...
  2. VIOLETTE NOZIÈRE - YouTube

    ► 0:31► 0:31
    www.youtube.com/watch?v=iTYlCVYNXR812 mai 2009 - 31 s - Ajouté par ARTE
    Sur ARTE, lundi 18 mai à 20.45 : VIOLETTE NOZIÈRE Film de Claude Chabrol Avec ... You need Adobe Flash ...
  3. Violette Nozière 1933 [1ere partie] - Vidéo Dailymotion

    ► 26:40► 26:40
    www.dailymotion.com/video/xmlu29_violette-noziere...27 nov. 2011 - 27 mn
    http://www.dailymotion.com/video/xmltqp_violette-noziere-1933-2eme- partie_techEn 1933, Violette Nozière ...
  4. Violette Nozière, réalisé par Claude Chabrol en 1977 - Vidéo ...

    ► 2:50► 2:50
    www.dailymotion.com/video/xet789_violette-noziere-...14 sept. 2010 - 3 mn
    Violette Nozières, jeune fille apparemment sans histoires, vit chez ses parents. Une vie tranquille le jour, et ...

 

 

 

Quelques liens utiles

 


Silence on tourne ! - claude chabrol

Silence on tourne ! - claude chabrol

article - 12/09/10 - adjoint à la mairie de Paris, chargé de la culture. Le réalisateur du Beau Serge, de Violette Nozière, de La Cérémonie ou encore de Merci pour le chocolat avait reçu la Caméra…

Un jour, le crime - a chacun son monstre …

Un jour, le crime - a chacun son monstre …

article - 31/03/11 - criminelles ayant suscité des oeuvres littéraires ou cinématographiques (les soeurs Papin, Violette Nozières), du traitement du fait-divers (l’ironie de Félix Fénéon ou la méditation…

L'affaire violette nozières

L'affaire violette nozières

article - 16/07/09 - L'Affaire Violette Nozières - paris - Violette nozieres Violette Nozières (1915-1966), parricide. Paris, 1933. © Roger-Viollet - Lire les conditions…

Violette nozières, la fille aux poisons

Violette nozières, la fille aux poisons

article - 03/09/10 - Violette Nozières, la fille aux poisons - Document 2004 - Pas de demi-mesure. On maudit Violette Nozières ou on l'adore. Il faut se prononcer là-dessus, donner son sentiment, quitter les…

Commenter cet article