Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Violette Szabo est sans doute l'une des femmes les plus connues du SOE (Special Operations Executive).


Violette Szabo est née à Paris le 26 juin 1921, de père anglais et de mère française .


Son mari, Etienne Szabo, épousé en 1940, a été tué  sur l'Himeimat, lors de la bataille d'El Alamein (Une petite fille était née de leur union le 8 juin 1942.)


Après différentes péripéties, elle est engagée dans le SOE au printemps 1943 .


Son entrainement commence le 7 octobre 1943 .


Début 1944 elle effectue la validation de ses trois sauts en parachute. Violette Szabo se porte volontaire pour une mission particulièrement dangereuse en France en avril 1944. La, elle fut messagere auprès d'un Francais qui avait survécu au démantèlement de son reseau de Résistance basé à Rouen, et qui tentait de reconstituer un nouveau groupe dans cette region stratégiquement importante. Elle dut voyager entre Paris et Rouen pour contacter des personnes censées avoir aussi survécu, et en rapporter à son chef à Paris. Cette mission dangereuse accomplie avec succes, elle revint en Angleterre six semaines plus tard.

Le 7 juin 1944, au lendemain du jour-J. elle fut de nouveau envoyée en France,dans le Limousin au "Clos de Sussac" (Haute-Vienne) sur la route de la division SS "Das Reich". Peu après, en compagnie d'un jeune guide francais, elle tomba dans une embuscade tendue par une patrouille allemande et y fut blessée. Elle insista pour que son guide prît la fuite pendant qu'il en était encore temps.


Après une courte fusillade, elle fut faite prisonnière et amenée à Limoges, puis à Paris. Après plusieurs semaines d'interrogatoires et de tortures, durant lesquelles elle ne révéla rien, elle fut embarqués pour l'Allemagne.


Elle fut emprisonnée au camp de concentration de Ravensbrück, et passa deux brèves périodes dans des camps de travail, travaillant dans des conditions inhumaines. Entre le 25 janvier et le 5 février 1945, Violette Szabo fut ramenée à Ravensbrück, où elle fut éxécutée d'une balle dans la nuque, en compagnie de deux autres femmes agents du SOE, Lillian Rolfe et Denise Bloch.


Elle fut la première femme à étre décorée de la Croix de ST George et de la Croix de Guerre française.

day-overlord.forumactif.com/la-resistance-f53/femmes-de-l-ombre-les-vraies-t10853.htm



Pour approfondir la biographie de Violette Szabo :


Paroles de l'ombre ...

Parachutées en terre ennemie


1942 : Winston Churchill autorise le recrutement de femmes, plus adaptées à certaines missions délicates que lance le Special Operations Executive (SOE), une organisation secrète destinée à soutenir la résistance européenne à l'ennemi nazi. Difficile pourtant de trouver l'oiseau rare disponible... On les veut vives, intelligentes, courageuses, audacieuses, et séduisantes si possible ! C'est ainsi que les trente-neuf candidates de la section F (comme France) viennent d'horizons multiples à l'image même de leurs motivations. Leur formation sera brève, mais militaire - maniement des armes, sabotage, endurance à la torture, etc. Leur histoire pleine de rebondissements et, pour treize d'entre elles, terriblement dramatique est étrangement méconnue en France. Pour retracer leur aventure, Monika Siedentopf a eu accès aux archives, dont certaines déclassifiées depuis peu, et a recueilli les témoignages d'anciens résistants. Son récit souvent bouleversant témoigne de la bravoure de ces jeunes femmes. Mais il tourne au drame lorsque l'historienne révèle l'existence d'une taupe au sein de la section F qui, pour leur malheur, ne fut découverte que bien après la guerre...

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-36335727.html

 

Femmes dans les guerres (49)  

 

Commenter cet article