Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Photographies face/profil, signalements descriptifs, fichiers, expertises, exploitation de marques, de traces et d'indices matériels les plus infimes... A partir de la fin du XIXe siècle, les forces de l'ordre commencent de plus en plus systématiquement à recourir à de nouvelles techniques et à la science afin de rendre plus efficaces leurs méthodes et leurs investigations. Alphonse Bertillon - qui deviendra le premier directeur du service de l'Identité judiciaire de la Préfecture de police de Paris - joue un rôle clef dans ce processus. Dix chapitres thématiques exposent et analysent ici le caractère capital de ses apports tant dans le développement de pratiques rationnelles d'identification des personnes qu'en matière de criminalistique. L'ouvrage éclaire aussi les multiples enjeux auxquels renvoie alors ce basculement décisif de la police vers la voie des applications scientifiques, notamment à travers la mise en valeur d'une riche iconographie composée de plus de 150 documents d'époque originaux.  Ont contribué à cet ouvrage : Pierre Piazza, Martine Kaluszynski, Stéphanie Sotteau Soualle, Stéphanie Solinas, Laurent Lόpez, Jean-Marc Berlière, Marc Renneville, Jean-Lucien Sanchez, Bruno Bertherat, Teresa Castro, Emmanuel Filhol, Ilsen About, Diego Galeano, Mercedes García Ferrarri, Yann Philippe, Roger Mansuy et Laurent Mazliak.

Photographies face/profil, signalements descriptifs, fichiers, expertises, exploitation de marques, de traces et d'indices matériels les plus infimes... A partir de la fin du XIXe siècle, les forces de l'ordre commencent de plus en plus systématiquement à recourir à de nouvelles techniques et à la science afin de rendre plus efficaces leurs méthodes et leurs investigations. Alphonse Bertillon - qui deviendra le premier directeur du service de l'Identité judiciaire de la Préfecture de police de Paris - joue un rôle clef dans ce processus. Dix chapitres thématiques exposent et analysent ici le caractère capital de ses apports tant dans le développement de pratiques rationnelles d'identification des personnes qu'en matière de criminalistique. L'ouvrage éclaire aussi les multiples enjeux auxquels renvoie alors ce basculement décisif de la police vers la voie des applications scientifiques, notamment à travers la mise en valeur d'une riche iconographie composée de plus de 150 documents d'époque originaux. Ont contribué à cet ouvrage : Pierre Piazza, Martine Kaluszynski, Stéphanie Sotteau Soualle, Stéphanie Solinas, Laurent Lόpez, Jean-Marc Berlière, Marc Renneville, Jean-Lucien Sanchez, Bruno Bertherat, Teresa Castro, Emmanuel Filhol, Ilsen About, Diego Galeano, Mercedes García Ferrarri, Yann Philippe, Roger Mansuy et Laurent Mazliak.

Commenter cet article