Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Lorsqu'on lui demandait poliment comment il allait, il répondait, depuis des années, "incurablement bien". Mais la vie étant finalement chose curable, Jacques Vergès a changé d'idée et est mort jeudi 15 août, à l'âge de 88 ans. Avec un certain panache, dans la chambre même où Voltaire a poussé son dernier soupir, le 30 mai 1778, comme l'a découvert L'Express.

"Il était très aimaigri, il marchait lentement, a indiqué Christian Charrière-Bournazel, l'ancien bâtonnier de Paris, il avait des difficultés à parler mais intellectuellement, était intact." Il se remettait mal d'une bronchite, et une amie lui avait proposé la veille de l'héberger chez elle, quai Voltaire, face au Louvre, où avait vécu le grand écrivain. Jacques Vergès s'est effondré jeudi avant le dîner, comme de juste avant de passer à table, et emporte avec lui une foule de petits secrets.

Avocat brillant, redouté et parfois haï, Me Vergès s'était construit avec un rare plaisir une statue toute de cynisme et de provocation, et feignait d'aimer qu'on ne l'aime pas. Il a confié un jour, entre deux bouffées de cigare, "j'ai le culte de moi-même", et, agitateur de génie, il avait réussi à brouiller à plaisir sa propre biographie...

Mort de Jacques Vergès, avocat brillant, redouté et parfois haï
L'avocat Jacques Vergès
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article