Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

11/12/2012 - Comment est-on passé de la salle commune à la chambre individuelle ? Comment l'hôpital, d'abord hospice, est devenu établissement de soins ? Pourquoi l'hôpital " aériste " et le sanatorium (deux cas où l'on a cru pouvoir guérir par l'architecture) ont continué de se construire après la péremption de leur théorie fondatrice ? Quelle est l'histoire des maternités, des lazarets, des asiles d'aliénés ? Autant de réponses à découvrir dans le voyage architectural auquel invite cet ouvrage.

Jusqu'au siècle des Lumières, l'hôpital, lieu de charité chrétienne et d'exclusion sociale, est aussi le premier outil d'une politique sanitaire balbutiante. L'incendie de l'hôtel-Dieu de Paris, en 1772, est le catalyseur d'une double réflexion sur la prise en charge des démunis et sur les réponses architecturales accordées à une première médicalisation de l'hôpital. Ainsi architectes et médecins poursuivent tout au long du XIXe siècle la même chimère : une architecture en mesure de soigner le corps et l'esprit. L'hygiénisme impose alors durablement le plan en " double peigne " puis le système du pavillon isolé tandis que les découvertes de Pasteur tardent à faire valoir leur logique. Inversement, dans l'Entre-deux-guerres, ce sont les données économiques, sociales et architecturales qui précèdent la révolution de l'antibiothérapie pour donner naissance à l'hôpital-bloc. Les Trente Glorieuses appliquent à l'institution leur politique centralisatrice, prescriptrice de modèles fonctionnels. Aujourd'hui, les maîtres mots sont désormais humanisation et insertion urbaine.

Explorer l'histoire des hôpitaux en France revient à cheminer auprès du pèlerin, de l'indigent, du marginal, du déviant, du fou, de l'enfant abandonné, du vieillard, de l'infirme, du malade, aujourd'hui du patient. C'est surtout découvrir, présents dans toutes nos villes, des bâtiments d'exception.

  • Les courts extraits de livres : 11/12/2012

Extrait du prologue - La couverture topographique systématique du territoire a été le fondement de l'action de ce qui s'appelle aujourd'hui l'Inventaire général du patrimoine culturel. C'est à partir de cette approche territoriale - à la fois ambitieuse par son ampleur et modeste du fait de l'état d'esprit du chercheur, concentré sur un terrain abordé sans a priori - qu'ont émergé et émergent toujours, peu à peu, les résultats les plus importants d'une entreprise qui aura renouvelé de façon décisive le corpus des connaissances. Toutefois, en complément de cette approche monographique, centrée sur un territoire circonscrit et traitant de toutes sortes d'édifices et d'objets, est apparue très vite la nécessité de synthèses sur des thèmes envisagés à l'échelle plus grande du territoire régional voire national. Les études thématiques de l'Inventaire sont alors venues compléter utilement les inventaires topographiques pour parfaire le portrait patrimonial du pays et aborder les vastes sujets que sont, entre autres exemples, le patrimoine industriel, celui de la villégiature ou, donc, celui de l'architecture des hôpitaux. Car, en ce dernier domaine peut-être plus qu'en d'autres, les édifices ou projets que les opérations d'inventaire mettaient en lumière semblaient appeler autre chose que la monographie documentée qui résultait de l'étude topographique. Nombreux (car il n'est pas une ville ou même une bourgade d'importance qui n'ait, à un titre ou un autre, une histoire hospitalière), ces objets architecturaux d'une grande force, aux dispositions parfois étranges, paraissaient en même temps s'inscrire dans des familles très caractérisées et se conformer à des types historiquement bien définis. De fortes singularités, mais en même temps des attributs communs reconnaissables : l'explication de cette double caractéristique était à l'évidence à chercher hors du contexte local, dans des considérations historiques dont le niveau de pertinence serait au moins national.

En fait, c'est à l'échelon européen que la prise de conscience a commencé de se concrétiser, avec notamment l'entreprise intitulée Présent et avenir du patrimoine hospitalier européen (Paphe). Réalisé avec le soutien de la Commission européenne, dans le cadre du programme Culture 2000, le projet était coordonné par l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris avec le soutien de la sous-direction des Études, de la Documentation et de l'Inventaire du ministère de la Culture et de la Communication. L'opération était menée en partenariat avec la Belgique (ville de Bruxelles), l'Espagne (generalitat de Catalunya), l'Italie (regione Emilia-Romagna), les Pays-Bas (Government buildings agency) et le Royaume-Uni (South Bank University London & Cambridge Collocation), en association avec la Finlande (National Board of Antiquities & Helsinki City Museum) et avec l'aide du Conseil de l'Europe. Le projet aboutit à un colloque, en 2001, à la mise au point d'un site et à l'édition d'un ouvrage présentant 45 édifices ou ensembles formant un parcours chronologique à travers l'Europe du XIIIe au XXe siècle.

Plusieurs services régionaux d'inventaire conduisirent alors d'importantes enquêtes thématiques sur le sujet, soit à l'échelle d'une ville, comme Montpellier, soit d'une région entière comme en Bourgogne, région pionnière qui avait organisé dès 1980 une exposition sur son patrimoine hospitalier et où une vaste étude a conduit à une publication récente et remarquée. C'est en quelque sorte tout un réseau de chercheurs de référence en matière hospitalière qui s'est ainsi formé et c'est bien à partir de la constitution informelle de ce réseau qu'a pu commencer à germer l'idée du présent ouvrage. L'initiative en revint à Michel Melot, alors sous-directeur des Études, de la Documentation et de l'Inventaire, et elle fut affermie par la perspective d'un travail universitaire en cours. La loi de 2004 décentralisant les services régionaux d'inventaire aura renforcé le projet, l'un des derniers à être entrepris par l'ancienne sous-direction de l'Inventaire et l'un des premiers à fédérer les services régionaux dans leur nouvelle configuration. Toutefois, d'un point de vue scientifique, les difficultés de l'entreprise ne tardèrent pas à apparaître. Si le cadre géographique ne posait pas de problème particulier (on a choisi le territoire national actuel, en incluant notamment des exemples alsaciens ou mosellans de la période allemande), l'une de ces difficultés tenait au corpus disponible. Même si la masse d'édifices hospitaliers étudiés par l'Inventaire est considérable (à ce jour, 1 105 dossiers figurent dans la base Mérimée, base d'architecture du ministère de la Culture et de la Communication), le temps n'est toujours pas venu d'un inventaire exhaustif des hôpitaux en France, tâche redoutable dont l'intérêt est évident mais qui paraît encore prématurée. Là est l'une des limites de ce travail, probablement pénalisé par l'oubli de quelques édifices importants, un travail qu'il faut accepter de voir amendé, voire contredit par l'émergence de futures monographies. Tout en étant loin de l'exhaustivité, il fallait de plus, dans le format réduit d'une publication en un volume visant à la synthèse, opérer un choix et ne présenter que les exemples illustrant au mieux le propos. Ainsi, c'est volontairement que nombre d'édifices, pourtant remarquables et étudiés dans le cadre d'opérations d'inventaire, n'ont pu trouver leur place ici.

Les Hôpitaux de Nancy : l'histoire ... l'architecture, les hommes

L'hôpital de Bicêtre au XXe siècle ...

Hôpital Tenon , Fragments d'Histoire

Une histoire de l'Hôpital Lariboisière ou le Versailles de la misère

Les Hôpitaux de Toulouse "mille ans d’histoire"

Les Hospices Civils de Lyon

Ville-Evrard - Murs, destins et histoire d'un hôpital psychiatrique

Les internes des hôpitaux de Paris 1802-1952

"Laissez-vous conter Rochefort et ses hôpitaux "

Hôpital d'Annecy - Dix siècles d'histoire au service de la communauté

L'hôtel-Dieu de Louhans : Saône-et-Loire

Bîmâristâns ... La folie et ses traitements dans les hôpitaux médiévaux au Moyen-Orient.

Médecins et malades dans les hôpitaux parisiens au XIXe siècle ...

Auteur : Pierre-Louis Laget | Claude Laroche  Date de saisie : 11/12/2012  Genre : Architecture  Editeur : Lieux dits, Lyon, France  Collection : Cahiers du patrimoine, n° 99

Auteur : Pierre-Louis Laget | Claude Laroche Date de saisie : 11/12/2012 Genre : Architecture Editeur : Lieux dits, Lyon, France Collection : Cahiers du patrimoine, n° 99

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article