Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

18/05/2013 - Le sentier des douaniers de Bretagne Nord : de Brest au Mont Saint-Michel Entre Brest et le Mont-Saint-Michel, sur les pas des douaniers qui arpentaient le littoral de jour comme de nuit et par tous les temps, près de sept cents kilomètres de côtes s'offrent aux marcheurs. La côte bretonne Nord est riche de récifs, de baies, d'anses, d'écueils, de hautes falaises, de chaos granitiques, de rochers étranges, d'avens, de rias, d'abers, de menhirs christianisés et de croix, de lande de mer, de bruyère et d'ajoncs et de toutes les colonies d'oiseaux qui y résident ou y passent. Le promeneur ne peut qu'être sensible à la beauté des lieux.

Dominique Irvoas-Dantec est directrice de l'Office de Tourisme de Rennes. Elle est auteur de nombreux ouvrages sur la Bretagne.


Bruno Colliot, nomade et photographe, a immortalisé de nombreux paysages à travers le monde, toujours sous le signe du voyage et de la rencontre.

  • Les courts extraits de livres : 18/05/2013

Extrait de l'introduction - «Nous étions disposés à tout admirer, les ruines où fleurissent les ravenelles, les cathédrales obscurcies par leurs vitraux, les rochers couverts de goémon et les landes dont les ajoncs ont fait un tapis d'or.»


Ainsi s'exprimait Flaubert partant avec Maxime Du Camp à la découverte de la Bretagne.
«Interpellés à de nombreuses reprises par tes gendarmes et les douaniers», alors qu'ils cheminaient près de Sarzeau, «un brigadier de la douane nous fit subir un interrogatoire en règle et visita nos sacs.


- Dites au roi de ne pas venir ici, nous dit-il, le pays n'est pas sûr, il y a encore des chouans.»

Le douanier sur le sentier


L'impôt prélevé par les États sur les «marchandises franchissant les frontières» existe depuis la haute antiquité, mais, à l'époque moderne, c'est à Colbert que l'on doit la mise en place d'un tarif national aux frontières françaises. L'entrée des produits anglo-hollandais est fortement restreinte, permettant ainsi d'exporter beaucoup et d'importer peu. De ce fait, les droits de douane acquièrent un véritable rôle économique.
À la veille de la Révolution française, la Ferme générale, vite impopulaire, perçoit les droits de traite et droits indirects tels que la gabelle sur le sel. Elle possède plus de quarante directions provinciales et emploie 25 000 agents répartis dans des bureaux et brigades. Ces dernières sont chargées de s'attaquer à la contrebande.


Vers la fin du XVIIIe siècle, la Ferme générale nationalisée est transformée en administration d'État ou «régie» et perd 10 000 membres. Réorganisée par Bonaparte, elle est dotée de tribunaux d'exception. La guerre et le protectionnisme confèrent à la douane une importance primordiale ; elle compte alors 35 000 douaniers.


En 2007, comme au temps de Colbert, la douane employait 20 000 hommes. Aujourd'hui, elle en compte 18 000, répartis en deux secteurs d'activités, celui des opérations commerciales, de l'administration générale et celui de la surveillance [45 % des agents).
Les méthodes ont évolué. La coopération internationale favorise les échanges d'informations. En 1993, les accords du GATT et la disparition des frontières fiscales entraînent la libre circulation des marchandises et des services. Dans le cadre des accords internationaux, la révision de la convention de Kyoto [19991 simplifie et harmonise les régimes douaniers face à l'amplification des risques de trafics et fraudes en raison de la mondialisation des échanges. *De fait, le suivi de la circulation des marchandises fait évoluer notre conception de frontière. En dix ans (de 1998 à 2008), la valeur des exportations a été multipliée par trois. La douane est donc en charge de lutter contre la contrefaçon, la contrebande, le blanchiment d'argent, le trafic d'armes, le travail illégal. Elle contrôle les normes de sécurité, l'immigration, les transports de déchets. Elle protège l'environnement naturel, défend ta biodiversité et sauvegarde le patrimoine culturel.


Autrefois, le douanier appartenait à une brigade. Chacune avait en charge une penthière. Le littoral était ainsi divisé en plusieurs penthières jusqu'aux années cinquante, période à laquelle la douane s'installe à l'intérieur des terres.

http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-130836-le-sentier-des-douaniers-de-brest-au-mont-saint-michel-bretagne-nord.htm#409064

Auteur : Dominique Irvoas-Dantec  Illustrateur : Photographies de Bruno Colliot  Date de saisie : 18/05/2013  Genre : Guides Tourisme, Voyages  Editeur : Ouest-France, Rennes, France  Collection : Promenade

Auteur : Dominique Irvoas-Dantec Illustrateur : Photographies de Bruno Colliot Date de saisie : 18/05/2013 Genre : Guides Tourisme, Voyages Editeur : Ouest-France, Rennes, France Collection : Promenade

Commenter cet article